sur la route de la présidentielle sénégalaise

Post-ralliement: le joli témoignage qui devrait réconforter Aissata Tall Sall

Afrique Connection | 01 / 02 / 2019 à 05:38

Pour l’honneur d’Aïssata, la tigresse du Fouta (Par Me Massokhna Kane)

Aïssata, 
Lorsque ton mouvement « Oser l’Avenir » a déclaré soutenir le candidat Macky Sall, la réponse populaire fut une clameur d’indignation, d’insultes, d’insanités de toutes sortes. 
Cette réaction est le baromètre de ta popularité, de l’estime et de l’affection que te vouent tous les Sénégalais dans leur majorité. 
Mais encaisse et pardonne leur car ils ne savent pas ! 
Ils ne savent pas, qu’après notre prestation de serment en 1982 et nos stages, tu t’occupais tranquillement à construire un Cabinet d’Avocats de renommé internationale. 
C’est à ce moment que la politique est venue à toi et non le contraire tu voulais de tout sauf de la politique. 
Je veux et je dois témoigner, pour la vérité et pour la postérité, par une fréquentation assidue de plus de quarante (40) ans, que tu as toujours fais preuve, depuis ton plus jeune âge, de courage, de dignité, de générosité et de persévérance dans la culture de l’excellence. 
Tu as toujours servi de référence et de modèle pour tes frères et sœurs, sous l’ombre et l’autorité de Baba Moussa et la bienveillance et l’amour infini de Yaye Bana. 
Je disais, qu’il faut comprendre et pardonner à ces nombreux Sénégalais, non politiques, qui ne comprennent pas qu’en politique : 
1) Il ne faut jamais dire « jamais » car, ton pire adversaire d’aujourd’hui peut être ton meilleur allié demain ; 
2) C’est la loi de l’intérêt qui gouverne le monde et d’ailleurs l’adage nous dit : ‘Pas d’intérêt, pas d’action ; 
Le choix de tout homme politique, de tout parti politique est toujours déterminé par ses intérêts et ceux de ses militants d’abord, avant celui de la nation en général ; 
3) Le contexte politique oblige les acteurs à ne plus être seuls mais dans des alliances et des coalitions circonstancielles ; 
4) Tu n’es ni seule, ni libre et tes décisions sont forcément déterminées par diverses influences (parents, autorités religieuses, militants, responsables etc…) 
Quant à moi je voudrais comprendre pourquoi une certaine opinion populaire appelle « transhumants » les partis ou les responsables qui soutiennent le candidat sortant Macky Sall, alors qu’elle parle d’alliance ou de ralliement lorsqu’il s’agit des candidats, Idy, Madické ou Issa Sall ? 
Enfin, j’ai la conviction qu’après le rejet de ta candidature, stratégiquement, ton choix te permettra de servir énormément ton pays et mieux te préparer pour les prochaines présidentielles, à l’exemple de Maître Abdoulaye Wade qui avait toujours combattu Abdou Diouf mais cela ne l’avait pas empêché d’entrer deux fois, dans le gouvernement de celui qui a toujours été son pire adversaire. 
En tous les cas, le peuple du Fouta et particulièrement celui de Podor, connait les immenses sacrifices que tu as toujours consentis pour le servir et chercher son bonheur. 
Toujours sur la route de Podor, à en donner des sueurs froides et des insomnies à tes proches. 
Eux savent et les Sénégalais sauront plus tard, quand les clameurs et les émotions s’estomperont. 
En attendant, tiens bon et que Dieu te garde. 
Ton ami et frère. 
  
   Maître Massokhna KANE

Top 10 + Populaires