Tirage Mondial 2018

Le groupe de la mort pour le Nigeria, mission impossible (?) pour le Maroc et la Tunisie, abordable pour le Sénégal et l’Égypte

Afrique Connection | 01 / 12 / 2017 à 04:49

ça y est ! Le compte à rebours du Mondial 2018 a commencé ce 1er décembre avec le tirage au sort qui vient d'être effectué en Russie. L'été prochain, les mondialistes africains vont connaître des fortunes diverses. Si certaines nations du continent peuvent, sur le papier, s'estimer heureuses par leur sort, pour d'autres en revanche ce sera un peu plus difficile ou quasiment mission impossible, à moins de créer un énorme exploit.

 

Commençons par ce dernier lot. La main a été surtout très lourde pour le Maroc, qui se trouve coincé dans le groupe B entre l'Espagne et le Portugal. Seul l'Iran semble a priori à la portée de la sélection dirigée par Hervé Renard. Une mission quasi impossible donc pour figurer parmi les deux qualifiés pour les 8e de finale.

Pour la Tunisie aussi, même destin. Elle se retrouve dans le groupe G avec la Belgique, l'Angleterre et le Panama. Il faudra donc batailler ferme pour parvenir à se faufiler entre la Belgique et l'Angleterre à qui les deux premières places semblent, théoriquement, être promises.

Ce sera aussi dur pour le Nigeria, mais pas impossible. Le premier africain à avoir validé son billet taillera bavette dans le groupe de la mort (D) avec l'Argentine de Messi, la Croatie de Mordric et l'Islande qui avaitfait sensation à l'Euro 2016 en France. C'est un tirage difficile certes. Mais le Nigeria peut tenter de rivaliser au moins avec la Croatie pour chiper un des deux strapontins, l'autre étant promis, sur le papier à l'Argentine.

Enfin, le Sénégal et l’Égypte semblent être les pays africains les mieux lotis. Ce serait un grand regret s'ils ne se qualifiaient pas pour les 8e de finale.

Le Sénégal se retrouve en effet dans le groupe le plus homogène (H) de la compétition, en compagnie de la Pologne, la Colombie et le Japon.

Alors que l’Égypte pourrait aussi se frayer un chemin dans le groupe A aux côtés de la Russie, l'Uruguay et l'Arabie Saoudite. Attention quand même à la Russie qui, même si elle n'est plus redoutable, bénéficie quand même du statut du pays organisateur. 

Jean OLOHOU, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV