sur la route de la présidentielle sénégalaise

Au Sénégal, « certains opposants sont de véritables spécialistes du découragement national»

Afrique Connection | 02 / 02 / 2019 à 08:06

Dans la perspective de la présidentielle sénégalaise du 24 février, l'heure est encore à la constitution des alliances. La compétition est rude notamment entre les quatre rescapés de l'opposition pour décrocher le soutien de leurs « camarades » recalés par le conseil constitutionnel.

Une concurrence éffrénée que n'a pas manqué de railler Mouhamadou Ndiaye Gonza, le Secrétaire Général des Jeunes du Mouvement Fal Askan WI.

«Malheureusement, l’actuelle opposition sénégalaise dans sa grande majorité est en pénurie accrue de visions. Ainsi, à quelques jours du scrutin présidentiel, un rendez-vous historique pour le destin d’une nation, elle nous gratifie d’alliances tohu-bohu, contre-nature et circonstancielles  avec comme soubassement  des désirs assoiffés et insatiables de pouvoir », cogne t-il dans une tribune.

« Certains se positionnent, aujourd’hui comme de «véritables spécialistes du découragement national» par le truchement de la manipulation, la diffamation, le déballage à outrance, la victimisation…pour espérer gagner l’adhésion populaire », moque t-il.

Cheikh SARR, Afrique Connection

Top 10 + Populaires