Burundi: en pleine tempête, Nkurunziza décroche un soutien suspect

Afrique Connection | 02 / 04 / 2015 à 08:10

nkurunziza_supporter_512x288__nocredit.jpg

Le président Nkurunziza a indiqué qu’il allait se représenter s’il est désigné par son parti.

Plus de 200 représentants des anciens combattants démobilisés se sont déclarés mardi en faveur d'un troisième mandat pour le président burundais, Pierre Nkurunziza.

Venus des 17 provinces du Burundi, ils se sont retrouvés dans un grand hôtel de la capitale et mis en garde l'opposition contre toute tentative de mobiliser ses partisans contre la candidature de M. Nkururnziza.

"Nous mettons en garde les politiciens et les associations de la société civile qui se cachent derrière la question d'un deuxième mandat du chef de l'Etat pour déstabiliser le pays et appeler la population à manifester. Nous les prévenons que nous ne leur laisserons pas de répit » a déclaré Moïse Bukuru, leur président.

"Nous, les anciens combattants, nous savons que nous avons voté pour le président en 2010. Pour 2005, nous assurons qu'il a été élu par les députés et les sénateurs, que nous n'avions pas mandatés», a-t-il ajouté.

Le président Nkurunziza a indiqué qu’il allait se représenter s’il est désigné par son parti.

Les élections communales, législatives auront lieu en mai et la présidentielle est prévue en juin.

BBC

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV