sur la route de la présidentielle sénégalaise

Un observateur alerte: «Ne soyez pas surpris si Ousmane Sonko gagnait à Matam...»

Afrique Connection | 03 / 02 / 2019 à 03:53

Lentement mais sûrement, le candidat Ousmane Sonko serait en train de conquérir des cœurs et de marquer des points jusque dans un des fiefs les plus symboliques du président-sortant.

Et donc la "sonkomania" fait des émules jusque dans le Macky! Observateur avisé de la scène politique locale depuis des années, le correspondant de la RFM à Matam, a fait une analyse que le candidat Macky Sall et son camp devraient prendre très au sérieux. Pour ne pas tomber des nues au soir du 24 février prochain.

En effet, partageant son ressenti et celui de ses collègues journalistes et observateurs, cette nuit dans l'édition spéciale de RFM en marge de l'ouverture de la campagne, Ali Bandel Niang n'exclue pas un séisme électorale dans trois semaines, dans cette ville du nord où, depuis Senghor, jamais un opposant n'a gagné ne serait-ce qu'un bureau de vote.

Considérée comme une citadelle imprenable à Macky Sall, la ville de Matam ferait en effet face à une percée impressionnante d'Ousmane Sonko ces derniers temps. Le candidat de Pastef bénéficierait d'une grande cote notamment chez les jeunes mais aussi les enseignants, a laissé entendre le journaliste.

Ce qui l'amène à faire cette conclusion: 

«Ne soyez pas surpris si Ousmane Sonko gagnait à Matam », fait-il remarquer à ses collègues Abdoulaye Cissé et Macoumba Bèye qui l'interrogeait en studio depuis Dakar. "Certes il y a les personnes âgées qui vont forcément voter pour Macky Sall", a précisé le journaliste, laissant entendre que l'électorat jeune et intellectuelle serait plutôt favorable à l'ancien inspecteur des impôts.  

Alors, le « Macky » doit-il paniquer pour autant ?

Cheikh SARR, Afrique Connection

Top 10 + Populaires