sur la route de la présidentielle sénégalaise

Rebondissement dans Osez Avenir France: Doro SY et Cie n'ont pas « osé » lâcher Aissata Tall Sall: ils restent dans le mouvement et n'iront pas chez Sonko

Afrique Connection | 03 / 02 / 2019 à 11:19

C'était une réunion très attendue. Elle était même annoncée comme une simple formalité pour entériner la démission de Doro Sy et Osez l'Avenir France et leur ralliement au candidat Ousmane Sonko. Finalement, il n'en est rien.

« Paris : Doro Sy va t-il « oser » lâcher Aissata Tall Sall ? ». C'était le titre d'un article publié sur Afrique Connection le 31 janvier. La réponse c'est finalement non !

Certes ils étaient « sonnés » par la décision de la députée-maire de Podor de soutenir le candidat Macky Sall. Certes la probabilité de les voir démissionner et filer chez le candidat Ousmane Sonko était plus importante. Mais, au finish, ils sont revenus à de meilleurs sentiments.

Samedi, après plusieurs heures de réunion aux Mureaux, où plusieurs responsables ont donné leur point de vue, ils se sont quittés avec une résolution en deux points.

D'abord, ils ont témoigné leur solidarité à Aissata Tall Sall suite aux attaques « ignobles », au « lynchage », dont-elle a fait l'objet, dans les réseaux sociaux notamment, après avoir officialisé sa décision de soutenir le président-candidat.

Ensuite Doro Sy et sa bande ont « pris acte » et respecté « la position majoritaire prise par l'AG du mouvement Osez l'Avenir, lundi à Dakar. Ce « même si elle est contraire à notre position initiale. »

En effet, selon nos informations, dans la période de consultation, Osez l'Avenir France avait suggéré à leur chef de parti de prendre langue avec un candidat de l'opposition. Mieux, la majorité des responsables et militants de France avez émis le souhait de soutenir Ousmane Sonko.

Contacté par Afrique Connection, Doro Sy de confirmer et préciser : « Nous restons  dans le mouvement Osez l'Avenir, nous continuons de soutenir Aissata Tall Sall dans son projet politique. »

Selon nos informations, «même la dizaine de personnes qui étaient plus fermes dans leur décision de démissionner sont revenues à de meilleurs sentiments ».

Que s'est-il passé entre lundi et samedi? Y a t-il eu entre temps des médiations pour les dissuader d'oser franchir le Rubicon? Mystère, pour le moment. 

Une autre question subsiste: Doro Sy et ses camarades de France vont-ils battre campagne pour Macky Sall aux côtés de la majorité présidentielle? Une chose est sûre, leur attitude sera en passée à la loupe dans les trois semaines à venir...

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires