Mali: faut-il négocier avec les djihadistes?

Afrique Connection | 03 / 04 / 2017 à 08:02

La conférence d'entente nationale du Mali qui s'est achevée dimanche à Bamako a recommandé de négocier avec les chefs djihadistes Iyad Ag Aghali et Amadou Kouffa.

Le gouvernement malien a toujours été hostile à cette idée.

Mais le rapport de la conférence précise que cette négociation préservera le caractère laïc de l'Etat.

Sur la question de l'Azawad les assises de Bamako n'ont pas réussi à trouver un consensus entre ceux qui défendent le statut juridique et politique de l'Azawad et ceux qui soutiennent que le terme Azawad ne doit plus renvoyer à un projet politique.

Le président Ibrahim Boubacar Keita a dit à la fin de cette conférence avoir enregistré les attentes qui lui sont adressées.

Sur la question relative aux négociations avec les djihadistes et la question de l'Azawad, le président Boubacar Keita a promis la mise en place d'un comité de sages.

La conférence d'entente nationale a sollicité également un audit sur tous les projets réalisés dans le nord du Mali pour s'assurer qu'i n'y a pas eu de détournement de fonds.

BBC