Chômage en France

Sur Pole-emploi.fr, une offre sur deux est non valable

Afrique Connection | 03 / 09 / 2018 à 12:30

D'après une enquête de la CGT, de nombreuses offres ne précisent pas toujours le temps de travail, ce qui peut conduire à des contrats erronés et abusifs.

Contrat de travail qui dure 24 heures sans arrêt, c'est possible. Comme le révèle la CGT dans son enquête des offres proposées par Pôle Emploi, une sur deux serait non valable, notamment à cause du manque de précision sur les temps de travail.

Après avoir étudié 1.800 offres d'emploi pendant deux jours, la CGT redoute que certaines offres aboutissent à de mauvaises surprises. Parmi ces mauvaises surprises : travail de nuit non précisé, heures décousues ou encore CDI qui, par miracle, se transforme en CDD au moment de l'entretien d'embauche.

Il peut également arriver que le lien de l'annonce n'existe pas. Parfois encore, dans de rares cas, l'annonce de travail n'est en fait qu'une annonce pour vendre un restaurant ou un commerce.

Beaucoup d'offres considérées comme illégales proviennent des services à la personne, que l'on se trouve à Marseille, à Montreuil ou bien à Nantes ou à Rennes. Le bon élève - c'est une bonne nouvelle pour la CGT - est le secteur de l'hôtellerie-restauration où tout est conforme dans la plupart des cas.

Contactée à ce sujet, la direction de Pôle Emploi estime pour sa part le nombre d'offres illégales à moins d'une sur dix. Elle met en cause, pour les justifier, les erreurs émanant de petites entreprises, qui ne sauraient pas toujours comment publier des annonces.

Pour la CGT, le problème viendrait surtout d'un flux massif de propositions venues de sites privés, extérieurs aux agences Pôle Emploi. Ces annonces seraient toujours, selon le syndicat, trop peu vérifiées avant d'être publiées. Rtl

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV