Affaire Bolloré : le Président guinéen Alpha Condé perd ses nerfs et annonce une plainte à Paris

Afrique Connection | 04 / 05 / 2018 à 10:10

Alpha Condé panique t-il ? Ou est-il tout simplement en train de bluffer ? Ou encore cherche t-il à divertir les guinéens et manipuler la presse de son pays ?

 

Dans tous les cas, l'affaire Bolloré ne laisse pas insensible le chef de l’État guinéen, grand ami du milliardaire français mis en examen dans son pays pour notamment « corruption d'agent public », dans le cadre de la concession du port de Conakry en 2011.

Jeudi, en marge de la journée internationale de la presse, pour la première fois depuis la mises en examen de Vincent Bolloré, Alpha Condé s'est exprimé publiquement sur le sujet. Mais, paradoxalement, plutôt que de dire sa disponibilité de « collaborer » avec la justice française pour la maniferstation de la vérité, comme l'avez soutenu son ministre de la Justice il y a une dizaine de jours, Alpha Condé s'est défoulé sur les journalistes de son pays.

« Aucun de vous n’a cherché ici à savoir quelle est la vérité, a lancé Alpha Condé. Je vais porter plainte en France pour dénonciation calomnieuse. J’ai décidé de porter plainte, mais vous qu’est-ce que vous faites ? Vous continuez à casser l’image du pays », a t-il lancé aux journalistes.

Seulement, il ne dira pas quand et contre qui il va porter plainte. Alors, bluff t-il tout simplement ? « Il faut d’abord être certain d’obtenir une décision définitive des juridictions françaises qui pourraient aller dans le sens d’innocenter les personnes qui étaient visées. A partir de là, ces personnes sont fondées à poursuivre en justice pour dénonciation calomnieuse les auteurs de cette plainte. Mais il est nécessaire de disposer des éléments du dossier qui, pour le moment, à cause du secret de l’instruction, sont forcément indisponibles», explique maître Boucounta Diallo, l’un des avocats du président guinéen, interrogé par notre confrère RFI.

Sadio CISSE, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV