Les « opposants éclairés » annoncent une « révolution douce » au Sénégal

« Un Autre Avenir » : l'entrée à Paris, avant le plat de résistance à Dakar

Afrique Connection | 04 / 11 / 2017 à 10:49

Après leurs démissions par vagues successives en septembre, les anciens responsables et militants en France et en Belgique de Bokk Gis Gis de Pape Diop ont présenté à la presse, mercredi à Paris, leur nouveau mouvement, Un Autre Avenir, créé dans la foulée. Avant le lancement « officiel » prévu à Dakar en décembre.

 

En septembre dernier, ils avaient offert un cadeau de rentrée peu délicieux à Pape Diop, en quittant avec fracas, un à un, puis par vagues successives, les représentations en France, en Belgique et en Italie du parti sénégalais Bokk Gis Gis. Et avant même la fin du mois, ils annonceront la création de leur propre mouvement politique dénommé « Un Autre Avenir ».

Mercredi, ce mouvement a été présenté en grande pompe à la presse, à Paris, au cours d'une conférence de presse. Une présentation en guise de mise en bouche, ou d'entrée, puisque le nouveau mouvement, qui se veut national et non estampillé diaspora, sera officiellement lancé au Sénégal avant la fin de l'année.

« Comme nous sommes issus de la diaspora, nous avons tenu à présenter notre mouvement d'abord à la diaspora, avant de le lancer officiellement à Dakar, en décembre », explique Ibrahima Thiam, le Président d' Un Avenir Avenir (AA).

C'est un mouvement qui se veut de rupture. Qui annonce un « vaste chantier » qualifié de « révolution douce », et dont l'objectif est, selon les propres termes d'Ibrahima Thiam, de « redonner un nouveau souffle au Sénégal, un souffle qui traversera le pays du nord au sud, d'est en ouest (…) en associant, rassemblant, fédérant toutes les bonnes volontés, sans exclure qui que soit ».

A (re)lire également: Officiel: Après leur démission de BGG, Ibrahima Thiam et cie se tournent vers « Un autre avenir »

En effet, pour le président du double A, « seule une offre politique nouvelle qui tourne résolument le dos à un système archaïque, sur la base de pratiques volontaires et novatrices, attachée à des comportements éthiques, tant en ce qui concerne les dirigeants les élus que les fonctionnaires, peuvent permettre cette transformation en profondeur. »

« Nous voulons offrir à notre pays une nouvelle façon de gouverner », renchérit la vice-présidente, Fatimata Chérif Dia. Qui précise que l'alternative politique proposé par AA a comme sacerdoce la « moralisation de la vie politique », ce qui passe par l'éradication de la « corruption sous toutes ses formes ».

« Notre opposition restera une opposition constructive. Ce ne sera pas une opposition frontale » mais « une opposition éclairée »

« Rupture », « nouvelle façon de faire de la politique »...ce sont les mêmes notions qui sont avancées par les innombrables mouvements ou partis politiques qui se sont invités sous le toit politique sénégalais ces dernières années. Et dans la plupart des cas, ces mouvements ont fini par intégrer le régime qu'ils vouaient aux gémonies  au départ. 

À cette remarque de la presse, les initiateurs d'AA rassurent, en assurant qu'ils ne sont pas dans cette logique de marchandage politique.

« Il faut nous donner le bénéfice du doute », implore Ibrahima Wade, Délégué Général du mouvement, qui réside à Bruxelles. « Peut-être que tout ce que nous avons dit d'autres l'avaient dit avant nous puis se sont comportés d'une autre manière après. Mais, nous, si nous voulions aller chez Macky on connaît le chemin. Nous n'allions perdre du temps pour créer un mouvement », insiste t-il pour prouver leur bonne foi.

Toutefois, si AA revendique son ancrage dans l'opposition, et veut « balayer sur son passage les pratiques d'un autre âge », il prévient qu'il ne s'opposera pas pour le simple plaisir de s'opposer au régime en place.

« Notre opposition restera une opposition constructive. Ce ne sera pas une opposition frontale » mais « une opposition éclairée », martèle le président Ibrahima Thiam. Qui donne rendez-vous aux Sénégalais, à Dakar, en décembre prochain, pour le lancement officiel d' « Un Autre Avenir ».

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV