"Justice pour nos morts, Alpha Condé assassin"

Dernière minute: A Conakry, le cortège funèbre des opposants au 3e mandat essuye des tirs "à balles rélles"

Afrique Connection | 04 / 11 / 2019 à 03:04

Affligés ou en colère, des centaines de Guinéens ont défilé lundi à Conakry pour accompagner au cimetière les cercueils de manifestants tués lors de récentes manifestations contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé.

Familles et personnalités de l'opposition ont marché derrière les cercueils ceints du drapeau national rouge jaune et vert de l'hôpital de l'Amitié sino-guinéenne vers la mosquée de Bambeto, puis le cimetière de ce quartier favorable à l'opposition où sont déjà enterrés des dizaines de personnes tuées au cours de manifestations ces dernières années.

Des cris de "Justice pour nos morts, Alpha Condé assassin" se sont élevés du cortège dans lequel les proches marchaient en silence suivant un trajet jalonné de pick-ups de la police, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Comme redouté, le cortège funèbre des opposants au 3e mandat d'Alpha Condé a eu un accrochage avec les forces de l'ordre. Ces derniers auraient tiré sur la foule "à balles réelles".

"A en croire certains témoins, à l’approche du cortège funèbre, un véhicule de police qui a quitté Bambéto a foncé en direction de la foule avec des tirs en l’air. C’est à ce moment-là qu’il y aurait eu des blessés qui ont été évacués à l’hôpital pour des soins d’urgence", rapporte Guineematin.

Qui précise que les leaders front national pour la défense de la constitution (FNDC) ont néanmoins pu continuer à la mosquée de Bambéto pour la prière sur les 11 corps, puis l’enterrement.

Afrique Connection, avec afp et presse guinéenne

Top 10 + Populaires