immigration

Les expulsions six fois plus chers à l'Etat français que l'aide au retour volontaire: vers le bout du tunnel pour les sans papiers africains?

Afrique Connection | 05 / 06 / 2019 à 11:37

Voilà une révélation qui pourrait inciter l'Etat français à reconsidérer sa boulimie d'expulser des étrangers en situation irrégulière sur le sol.

En effet, d'après notre confrère Le Parisien, s'appuyant sur une enquête de deux députés, Jean-Noël Barrot (MoDem) et Alexandre Holroyd (LaREM), le coût des explusions forcées est tellement important qu'il serait plus réaliste de privillégier les aides au retour volontaire.

En tout cas, au terme de leur enquête qui devrait faire beaucoiup de bruit, les deux députés préconisent de favoriser les retours aidés, beaucoup moins coûteux. Leur rapport sera présenté ce jeudi en commission des Finances.
Selon ce rapport, les éloignements forcés (70 à 80% des reconduites à la frontière), évalué à 13.800 euros par expulsion, coûtent près de six fois plus cher qu'un retour aidé (consentis et accompagnés d'une aide financière) dont le montant s'élève à 2500 eur par personne.

Pour soulager les caisses de l'Etat français, les deux députés enquêteurs préconisent donc d’inverser ces résultats et de favoriser les retours aidés.

"L’aide financière au retour fonctionne bel et bien. Une augmentation de 30% du pécule alloué permet d’augmenter de 30% le taux de retour vers certains pays. L’aide au retour n’est pas un effet d’aubaine. Mais attention, pour que l’efficacité soit maximale, il faut cibler les destinations", explique Jean-Noël Barrot à notre confrère.
Alors, les sans papiers africains en France doivent-ils applaudir cette sugestion des deux députés? Pas sûr! Car cette sugestion vise en priorité les "destinations lointaines comme l’Afghanistan ou le Pakistan."

Selon Jean-Noël Barrot, ces destinations sont actuellement "très peu représentées parmi les 20 premières nationalités concernées par les retours aidés. Or, sur 110.000 interpellations en 2018, 95.000 personnes venaient de ces pays soumis à visa."

Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV