Burkina Faso: Le Général Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé à la barre

Afrique Connection | 05 / 11 / 2018 à 10:54

Les deux hommes sont soupçonnés d’être les auteurs ou les commanditaires du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015 au Burkina Faso.

 

Le Général Gilbert Diendéré, ancien chef d'état-major particulier de Blaise Compaoré et Djibril Bassolé, ancien patron de la diplomatie burkinabè seront dans le box des accusés avec d’autres prévenus.

Il s’agit notamment du colonel-major Boureima Kiéré, ex-chef d'état-major particulier du président de la transition, le commandant Abdoul Aziz Korogo, chef de corps par intérim du régiment de sécurité présidentielle et l'ex-bâtonnier, Me Mamadou Traoré.

L’interrogatoire de ces personnalités commence ce lundi au Burkina Faso avec le commandant Abdoul Aziz Korogo. Bien avant eux, environ 80 accusés ont déjà comparu depuis le début du procès.

"Au regard de ces accusés, on peut considérer que nous entrons dans une phase décisive du procès", note Maître Olivier Yelkouni, l'un des avocats du général Gilbert Dienderé.

Le coup d’Etat avorté du 16 septembre 2015 a eu lieu dans un contexte de tension politique après la chute de l'ex-président Blaise Compaoré.

Le pays se préparait pour des élections quand un groupe de soldats issus du Régiment de sécurité présidentielle arrête et séquestre le président et le Premier ministre de la transition.

Le général Gilbert Diendéré prend la tête du pays mais le coup d'Etat échoue. Les présumés auteurs et commanditaires du putsch doivent comparaitre devant un tribunal militaire. Bbc

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV