Guinée : après sa virulente charge contre Cellou Dalein Diallo, l’UFDG- France appelle Bah Oury à "plus de responsabilité"

Afrique Connection | 06 / 03 / 2014 à 03:57

La sortie fracassante de Bah Oury contre le président de son parti, Cellou Dalein Diallo, samedi dernier à Paris, étant restée à travers sa gorge, la fédération est sortie de son silence pour apporter la réplique.

C’est peu de dire que l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) est en train de laver son linge sale en… France. Samedi dernier, le vice-président de ce parti de l’opposition guinéenne, Bah Oury, en marge du lancement officiel de l’Organisation républicaine de l’opposition extraparlementaire (OREP), une structure dont il est le chef, n’avait pas eu besoin de gants pour cogner dure sur son chef de parti, Cellou Dalein Diallo. Il avait notamment laissé entendre que l’ancien candidat à la présidentielle n’avait plus la « légitimité » de parler au nom de l’UFDG si toutefois sa complaisance avec le pouvoir d’Alpha Condé était avérée quant au cautionnement de l’opérateur Waymark en vue des législatives de 2013, comme l’a récemment accusé Jean- Marie Doré.

En bisbille avec Cellou Dalein Diallo, pour des différences de « choix politiques », l’exilé Bah Oury avait également soutenu que les « quarterons de responsables » qui dirigent la fédération de France ne représentent rien. 

Suite à cette sortie fracassante, dont Afrique Connection a largement fait écho, cette fédération est montée au créneau pour apporter la réplique. « De quel droit M. Bah Oury s’arroge-t-il pour décider de la légitimité ou non de la Fédération UFDG de France? Le Bureau fédéral en prend acte et en tirera toutes les conséquences », attaque d’emblée le camp de Cellou Dalein Diallo, dans un communiqué reçu à notre rédaction.  Avant d’appler l’intéressé à « plus de mesure et de responsabilité ». Car, souligne le texte, « attiser les germes de la division comme il (Bah Oury) le fait actuellement revient immanquablement à s’inscrire en allié objectif du pouvoir ethnocentriste d’Alpha Condé ».

Le bureau fédéral de conclure : « Les scores du parti en France aux présidentielles comme aux législatives sont plutôt honorables . La fédération est légaliste et restera fidèle à la maison commune qu’est l’UFDG. Nous respectons les règles de fonctionnement votées par le parti. C’est là le fondement de toute vie démocratique.

La fédération UFDG de France ne se laissera pas distraire. Elle entend rassembler tous les membres du parti et au-delà pour l’objectif commun de démocratie, de progrès et de victoire aux prochaines élections présidentielles ».

Thierno DIALLO

A lire également:

L'exilé Bah Oury brocarde, accuse, pousse Cellou Dalein Diallo sur la touche de l'UFDG, et appelle les Guinéens à se révolter et « balayer » le Président Alpha Condé

Top 10 + Populaires