post- élection au Sénégal

Macky Sall envisage de supprimer le poste de Pm

Afrique Connection | 06 / 04 / 2019 à 10:59

C’est tard dans la soirée que Macky Sall s’est séparé de ses principaux lieutenants politiques qu’il a réunis tout l’après-midi pour partager avec eux sa vision de la « réorganisation de l’Exécutif » annoncée lors de sa prestation de serment du 02 avril.

Peu d’observateurs ont prêté attention à sa phrase «  je saisirai très prochainement l’Assemblée nationale d’une loi pour réorganiser l’Exécutif». Il s’agit ni plus ni moins de se passer de la collaboration d’un Premier ministre. Macky Sall deviendra ainsi comme Abdou Diouf entre 1982 et 1988 Président de la République et Chef du gouvernement. L’argument avancé est la volonté d’accélérer le rythme d’exécution des programmes. Un secrétariat général de la Présidence renforcé, aidera le Président dans sa tâche de coordination des ministres qui ne seront pas plus d’une vingtaine. 

Si on peut comprendre l’argument de l’efficacité en faisant valoir que la gestion et la prise de décision directe du Président dans les affaires du pays fait gagner du temps dans l’exécution des programmes, il est clair qu’il s’agit aussi pour Macky Sall de retarder la question du dauphinat, car tout Premier ministre choisi serait perçu automatiquement comme celui que lui-même souhaite mettre en selle pour en faire son remplaçant en 2024. 
C’est donc aussi pour endiguer une guerre de succession que le Président décide d’être lui-même son propre premier ministre...Dakaractu

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV