"tout dans le parti tend de plus en plus à nous éloigner du but de la réélection de Macky Sall "

Momath NDIAYE et la section d'Aix en Provence dézinguent la DSE- APR France à la veille de son AG

Afrique Connection | 06 / 07 / 2018 à 03:16

Quelques semaines après avoir suspendu leurs activités politiques dans l'Apr France, Momath NDIAYE et sa section d'Aix en Provence écrivent à la DSE France par le biais de cette Lettre ouverte reçue à Afrique Connection. Ce à la veille d'une AG très attendue et qui risque d'être très agitée. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils n'y sont pas allé avec le dos de la cuillère.

 

VOICI LA LETTRE OUVERTE 


Aix-en-Provence, le 06 juillet 2018
Chers camarades,

Chers responsables de la DSE-France,

Le samedi 7 juillet 2018, vous vous réunirez en assemblée générale ordinaire à Paris. Il s’agit de la plus haute instance qui regroupe l’ensemble des membres de notre famille politique en France. Ainsi, tout porte à croire que ce sera un grand moment de retrouvailles et de dialogue. Pour autant, nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne pourrons pas y assister. Ceci étant dit, nous voudrions toutefois saisir cette opportunité pour féliciter et encourager le nouveau coordonnateur Monsieur Hamet SARR, mais aussi et surtout, pour vous adresser ce message.


Comme vous le savez, nous avons pris, il y a quelques temps, la décision de suspendre notre activité politique. D’emblée, il convient de noter que cette mesure n’a pas été facile, pour deux raisons simples, d’une part, notre engagement dans le parti n’est plus à démontrer et, d’autre part, nous sommes dans un contexte préélectoral. Mais au-delà de sa complexité, cet acte a suscité beaucoup de questionnements, notamment en ce qui concerne ses motivations.

C’est justement pour lever un coin du voile sur ces motifs, que nous vous écrivons ces lignes. En effet, il nous semble que notre objectif commun aujourd’hui est de réélire le Président Macky Sall afin qu’il puisse achever son œuvre. Or, tout dans le parti tend de plus en plus à nous éloigner de ce but. Les hauts responsables se tapent dessus les uns contre les autres. Aucune méthode claire n’est définie pour permettre de vulgariser l’action gouvernementale et de défendre les dossiers controversés. À cause du copinage, il n’existe parfois ni cohérence, ni harmonie entre les manifestations organisées par les sections.

Du fait de l’absence de motivation, beaucoup de militants ont suspendu leurs activités depuis longtemps sans le dire. Bien souvent, on se regroupe entre nous pour se faire bonne conscience, alors que nous devrions sortir des sentiers battus. Il n’y a aucune visibilité sur les activités du parti. La seule fois que la DSE a tenté d’établir un plan d’action, ce fut un échec.

"Mobiliser des gens nuit et jour pour qu’à la fin ne pas atteindre le résultat escompté du fait d’un manque d’organisation, c’est leur faire perdre du temps"

À cela vient s’ajouter un jacobinisme absolu qui a fini de provoquer une rupture quasi-totale entre Paris et les Provinces. Sous l’effet conjugué de ces différents facteurs, le parti se trouve piégé dans une épaisse couche de brouillard. Personne ne sait vraiment comment s’y prendre. Nous suivons tous la vague sans savoir où elle nous mènera.

Dans ces conditions, comment remporter les prochaines présidentielles ? Il ne faut pas s’y méprendre, une élection présidentielle ne se gagne pas dans le désordre. Tout ceci laisse penser que nous sommes en train de passer à côté de l’essentiel.
Or, chacun conviendra que mobiliser des gens nuit et jour pour qu’à la fin ne pas atteindre le résultat escompté du fait d’un manque d’organisation, c’est leur faire perdre du temps, de l’énergie et de l’argent. C’est justement ce que nous voulons éviter.

Nous souhaitons que l’engagement des uns et des autres serve à quelque chose. Pour ce faire, nous avons choisi de cesser de nous leurrer. Plus précisément, nous avons décidé de prendre nos responsabilités en marquant une pause et tirer sur la sonnette d’alarme pour inviter tout le monde à se rendre à l’évidence et à tracer enfin un chemin clair permettant un militantisme utile.

L’engagement politique, c’est aussi savoir prendre ses responsabilités, surtout si l’intérêt du parti l’exige. Voilà qui explique, pour l’essentiel, notre décision !
Nous vous souhaitons, chers camarades, une bonne AG !
SECTION APR AIX-EN-PROVENCE

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV