11 enfants libérés d'une "maison de l'horreur" aux Etats-Unis

Afrique Connection | 06 / 08 / 2018 à 10:42

Les enfants âgés de un à 15 ans étaient détenus dans des conditions d’insalubrité extrême…

“Les pires conditions de vie et de pauvreté que j’aie jamais vues”. Vendredi 3 août, quand les policiers de l’Etat américain du Nouveau-Mexique lancent l’assaut d’un taudis tenu par des hommes armés dans la bourgade d’Amalia, l’un d’eux n’en croit pas ses yeux.

Onze enfants, âgés de un à 15 ans, et cinq adultes se trouvent là “sans nourriture ou eau fraîche” et “sans chaussures, sans hygiène personnelle et vêtus essentiellement de chiffons sales”, selon la police qui les compare “à des réfugiés du Tiers-monde”.

Ce “complexe de fortune” insalubre, décrit par le Shérif comme “une caravane étroite, enterrée dans le sol, couverte de plastique, sans eau, canalisations ou électricité”, était âprement gardé par deux hommes armés jusqu’aux dents (un fusil d’assaut AR-15, cinq chargeurs de 30 balles et quatre pistolets chargés).

Enlèvement d’un enfant de 3 ans

L’opération qui s’est déroulée sans incident grave ni victimes a permis l’arrestation des deux hommes. Ils avaient été localisés à la suite d’une enquête sur la disparition d’un enfant de trois ans, qui ne faisait pas parti des séquestrés, débutée l’année dernière en Géorgie.

La police pense toutefois que le petit garçon recherché se trouvait bien là quelques semaines auparavant. Son père Siraj Wahhaj, 39 ans, recherché pour son enlèvement est en effet l’un des deux hommes interpellés vendredi. C’est cette piste qui mènera le FBI et le Shérif du comté à la sordide découverte.

Trois femmes aussi présentes sur les lieux et suspectées d’être les mères des enfants, qui ont depuis été placés en garde préventive, ont également été interpellées. Leur interrogatoire devrait permettre de déterminer les raisons de la détention des enfants dans cette nouvelle “maison de l’horreur”. m6info

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV