EN RDC, BIENVENU AU PAYS OU FEMMES ET HOMMES PARTAGENT DES CELLULES DE PRISON

Afrique Connection | 06 / 11 / 2018 à 10:05

Dix-sept militants prodémocratie sont encore détenus à Kinshasa après leur arrestation jeudi alors qu'ils participaient à une campagne d'éducation civique et électorale. Dans leurs cellules, ils vivent dans des conditions inhumaines; hommes et femmes y partagent des cellules.

"Depuis samedi soir, ils refusent de se nourrir. Nous sommes passés leur déposer à manger, ils ont refusé, ils disent qu'ils ont seulement besoin de liberté", a déclaré leur camarade Mephy Pongo, un de leur camarade du mouvement Vigilance citoyenne (Vici), cité par l'AFP.

Selon cette source, les trois filles du groupe partagent la cellule de deux garçons, "où ils sont sans lumière et sont obligés de faire leur besoins sur place".

"Comment peut-on laisser des filles vivre comme ça pendant des jours, sans prendre de bain ! C'est inadmissible, nous exigeons la libération immédiate et sans condition de nos camarades", peste -il.

Aujourd'hui, ce militant dit même craindre pour la santé de l'une des filles détenues. En effet, un policier avait marché sur celle-ci lors de l'interpellation. "Elle a toujours des douleurs atroces au bas ventre et au dos", a expliqué M. Pongo, toujours cité par l'AFP.

Afrique Connection, avec afp

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV