sur la route de la présidentielle sénégalaise

APR-France: le joli coup du député Demba Sow qui bénéficiera à Macky Sall mais qui risque tout de même être mal perçu par la DSE

Afrique Connection | 07 / 01 / 2019 à 10:15

En août dernier, ils annonçaient en fanfare leur ralliement à Un Autre Avenir du désormais ex-candidat déclaré à la présidentielle, Ibrahima Thiam, après leur démission de l'APR.

Six mois après, ces dizaines de ressortissants du Boudou (Sénégal Oriental), guidés par leur chef de bande, le conseiller du Département de Bakel, Maka Kanté, sont de retour dans le parti présidentiel. Ils l'ont officialisé ce samedi à Asinières, lors d'une rencontre public. 

Ce retour au bercail est à mettre au crédit du député de la diaspora Demba Sow. Dès les premières heures de leur démission de l'APR l'été dernier, il est discrètement entré en contact avec Maka Kanté et cie pour les convaincre de revenir sur leur décision. Depuis, les négociations entre l'ancien coordonnateur de la DSE-APR et les démissionnaires ont continué dans la plus grande discrétion.

Finalement, il a réussi à les convaincre. Pour le candidat de Benno Bokk Yakaar, Macky Sall, c'est sans doute un coup politique qui sera très utile dans la perspective de la présidentielle du mois prochain. Mais, paradoxalement, le coup de Demba risque aussi d'être mal apprécié chez les dirigeants de la DSE-APR France, le coordonateur Hameth SARR.

Et pour cause. Demba Sow, qui se sent compltèement "ostracisé" par son successeur et son entourage, vit complètment à la marge des activités du parti depuis son destitution par le Président Macky Sall en avril dernier. Il n'est consulté ni associé à aucune activité. Par ailleurs, certains responsanbles voient la main caché de Demba Sow dans certaines frondes constatées dans l'APR France ces derniers mois.

Pour tout cela, la mission réussie du député de la diaspora pour le retour au bercail des démissinnaires du Boudou risque d'avoir un goût d'inachevé, en tout cas d'être minimisé par les dirigeants actuels de la Délégation de France du parti de Macky Sall . Pour ne pas dire que les revenants risquent de ne pas avoir toute leur place...et d'être surveillés comme du lait sur leu feu. Un signe avant- coureur: aucun représentant de la DSE- APR France n'était présent à la rencontre-retour au bercail de samedi. En même temps, on ignore s'ils ont été invités en bonne et due forme. 

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV