post- élection au Sénégal

Décryptage: Une déclaration de Macky Sall au-dessus des contingences

Afrique Connection | 07 / 03 / 2019 à 09:26

A écouter ou lire le message du Président Macky SALL, adressé à la nation, on voit bien qu’il tient à rester dans la posture d’Homme d’Etat, « père » de la nation et garant de son unité. Pourtant personne n’aurait reproché au candidat vainqueur de savourer son triomphe électoral acquis avec un score historique.

Son message était simple, intelligible, non péremptoire et sans aucun triomphalisme. Au nom du Peuple et pour l’unité de la nation sénégalaise il oublie sa personne, celle du Président de la coalition BBY et de la majorité. Un tel comportement salutaire s’inscrit résolument dans celui décliné par le Peuple le jour du vote, les jours suivants et particulièrement, celui de la proclamation des résultats provisoires. N’est-ce pas là, la preuve que le cœur battant de la démocratie africaine demeure au Sénégal.


Il résulte du discours du Président Macky SALL, que la victoire appartient à la seule valeur qui nous lie au Pacte social, la seule qui transcende les autres nonobstant leurs importances : le Sénégal. C’est ainsi qu’il s’inscrit dans une approche globalisatrice en rupture avec les discours identitaires, révolutionnaire et partisans.
En vertus d’un impératif absolu de cohésion sociale, garant de notre vivre ensemble dans la diversité et dans la synergie des forces vives, il considère que le mérite de ladite victoire issue des urnes, revient à ces femmes et hommes que traduit le suffrage valablement exprimé, et par-delà, exprime la puissance de notre vivre ensemble comme vectrice d’une démocratie solide, de notre désir d’avenir commun que fonde notre histoire commune.

(...) conscience d’un devoir et d’une responsabilité à amener le Peuple sénégalais à dépasser les clivages nuisibles à son avenir

C’est tout le sens de sa lecture de l’élection du 24 février 2019 qui, selon lui, porte le souffle de la liberté qui fait vivre la démocratie; et, à ce titre, chaque voix qui s’est exprimée lors de ladite élection précitée, qu’elle soit de la majorité présidentielle ou de l’opposition, mérite d’être entendue et respectée.

Une telle élégance d’esprit et de posture sont symptomatiques d’une conscience d’un devoir et d’une responsabilité à amener le Peuple sénégalais à dépasser les clivages nuisibles à son avenir. Par son message d’hier, le Président Macky SALL en appelle à une contribution citoyenne participative : un Sénégal pour tous. C’est dans cette optique que s’inscrit l’appelle à l’endroit des anciens chefs d’Etats à jouer pleinement leurs partitions à la construction du Sénégal présent et futur. Par ce truchement, il amorce l’institutionnalisation d’un statut spécifique aux anciens chefs d’Etats : un cadre de dialogue, de réflexion, un rendez-vous des dépositaires et serviteurs ayant occupé la magistrature suprême, un cadre officiel de cantonnement et d’expression des secrets d’Etats au service l’avenir de toute une nation.

Il l’assume, cette démarche découle du nouveau contrat social de confiance dont il apprécie le sens et la portée. Son action veut aller plus loin dans l’innovation à tous les niveaux ; son désir consiste à donner envie aux citoyen-ne-s de s’engager avec lui à consolider la place du Sénégal en Afrique (l’épicentre de la démocratie) et dans le monde.
Dr. IBRAHIMA DIA
Secrétaire à la stratégie, APR France.
Mail : idia4@hotmail.fr

 

Top 10 + Populaires