Présidentielle française: vote des expatriés au Sénégal et en Côte d’Ivoire

Afrique Connection | 07 / 05 / 2017 à 15:12

En France, la journée de ce dimanche 7 mai est marquée par le second tour de l’élection présidentielle qui oppose le centriste Emmanuel Macron et sa rivale d'extrême droite, Marine Le Pen. Emmanuel Macron a été crédité, au premier tour, de 24,1 % et Marine Le Pen de 21,30 %. A la ma mi-journée 28,23 % des électeurs étaient allés voter. Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, les électeurs expatriés sont également appelés aux urnes.

Une partie des 47 millions d'électeurs français inscrits vote en Afrique. Ainsi, au Sénégal, 13 800 électeurs expatriés sont appelés à voter. Il existe sept bureaux de vote et c'est depuis le Lycée Jean Mermoz, à Dakar, que RFI suit ce second tour de scrutin de la présidentielle française.

A la mi-journée, le vote se déroulait dans une ambiance paisible et sereine. Il y a quinze jours, l’attente était parfois longue. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Les petits soucis d’organisation ont été réglés.

Le taux de participation, à midi, dans les deux bureaux du lycée Mermoz était d’un peu plus de 20%. Au premier tour, le taux de participation était de 39 %. Abdou, 67 ans, espère que les gens seront plus nombreux, aujourd’hui, à venir glisser leur bulletin dans l’urne.

« Si personne ne vote, qu’est-ce qui se passera ? On a pas mal de problèmes…Il faut voter », appelle-t-il.

Pour Simon, 37 ans, installé depuis longtemps au Sénégal, ce scrutin est capital.

« Je vous avoue que depuis Dakar, je suis assez étonné. Cela me paraît indispensable d’aller voter », dit-il.

Maktar est né en 1951 et il a des attentes. Il espère que les nouvelles générations et les plus faibles soient mieux pris en compte.

« Faire que les enfants du pays ne souffrent pas trop, que les plus forts aident les plus faibles », plaide-t-il.

Particularité du vote en Afrique de l’Ouest et donc à Dakar, les bureaux fermeront à 19H00, heure locale, 21H00, heure de Paris.

« Scrutin pluvieux, scrutin heureux… »

En Côte d'Ivoire, 11 000 expatriés français sont inscrits sur les listes électorales et ils sont, eux aussi, appelés aux urnes. Ce dimanche. RFI s’est rendu à Abidjan, capitale économique ivoirienne, et plus précisément au consulat de France. Ici, la météo pourrait jouer sur le taux de participation.

Scrutin pluvieux, scrutin heureux ? Il est tombé des cordes, ce dimanche matin, à l’ouverture des bureaux de vote. Une pluie extrêmement dense, torrentielle qui, depuis, s’est arrêtée.

Est-ce que ces considérations météorologiques vont pousser les électeurs français de Côte d’Ivoire à ne pas aller à la plage de Grand Bassam ou d’Assinie comme c’est souvent le cas et donc, à voter ? Ou bien, est-ce qu’au contraire, la pluie va les inciter à rester chez eux, à l’abri ?

Ce qui apparaît certain, c’est qu’il n’y avait pas la queue devant les bureaux de vote, comme il y a quinze jours. On constate, en fait, une circulation plus fluide, ce qui expliquerait que le taux de participation, à la mi-journée, de 14, 34 %, soit légèrement inférieur au taux de participation du premier tour.

Pour mémoire, il y a quinze jours, à Abidjan, Marine Le Pen avait remporté 7,6 % des suffrages contre 27 % pour Emmanuel Macron. Comment va se passer le report des voix pour ce second tour ? Réponse à 19h00, heure locale et heure à laquelle fermeront les cinq bureaux de vote de Côte d’Ivoire.

Rfi

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV