Sénégal:Karim Wade refuse une éventuelle grâce présidentielle

Afrique Connection | 07 / 06 / 2016 à 02:59

Karim Wade pour le respect des "principes et (les) valeurs" D'après les confidences relayées par le journal sénégalais L'As, Karim Wade aurait conseillé à des "fidèles" à "rester sur les principes et les valeurs".

 
Karim Wade aurait fait ces confidences, lundi dernier, suite à la visite de plusieurs responsables du Parti démocratique Sénégalais (Pds) tels Bachir Diawara, Bara Gaye, Woré Sarr, Me El Hadji Amadou Sall et le jeune marabout Serigne Assane Mbacké. Au cours de cette rencontre, le fils de l'ancien chef de l'Etat sénégalais et ses hôtes ont évidemment débattu sur des sujets d'actualité. Ils ont notamment discuté sur l'actualité de son éventuelle libération, annoncée au lendemain du dialogue national par le Président Macky Sall. Une possibilité que le président de la République avait parlé sur RFI, mardi dernier. A ce sujet, les visiteurs de Rebeuss rapportent également que le candidat du PDS ne veut pas bénéficier d'une grâce présidentielle comme l'avait demandé à Macky Sall l'avocat Me El Hadj Diouf . Pourtant, de sources sûres, les juristes conseillers du chef de l'Etat sénégalais planchent sur le format juridique que devrait utiliser Macky Sall pour libérer M. Wade.
Mieux, Karim Wade préfère l'application de l'avis du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire qui a ordonné sa libération et son indemnisation. Les experts onusiens avaient estimé que la détention de Karim Wade est "arbitraire".  C'était suite à un recours de l’Etat sénégalais.
Abdoulaye Mané

Top 10 + Populaires