récompense

Sadio Mané se console avec le ballon d'or africain

Afrique Connection | 08 / 01 / 2020 à 04:56

L’attaquant sénégalais Sadio Mané, l’un des grands déçus du Ballon d’or 2019, s’est consolé avec le titre de meilleur joueur africain de 2019, attribué mardi 7 janvier au cours d’une cérémonie à Hurghada, en Egypte.

Quatrième au classement du Ballon d’or, remporté pour la sixième fois par l’Argentin Lionel Messi, Sadio Mané a connu une année faste tant avec Liverpool (victoires en Ligue des champions et au Mondial des clubs) qu’avec sa sélection, battue en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Il a aussi terminé co-meilleur buteur de la saison 2018-2019 de Premier League, avec 22 buts. Au total, le virevoltant ailier de 27 ans a marqué 34 buts pendant l’année 2019 et réalisé 12 passes décisives en 61 matchs.

Le joueur de Liverpool devance son équipier égyptien Mohammed Salah, qui avait remporté les deux précédentes éditions, et l’Algérien Riyad Mahrez, capitaine et l’un des principaux artisans de la victoire des Fennecs lors de la CAN. C’est la première fois que Mané décroche cette récompense. Le dernier Sénégalais sacré était El-Hadji Diouf en 2002, une année marquée également par une finale de la CAN, mais aussi par un quart de finale au Mondial au Japon et en Corée du Sud. « Je suis vraiment content et fier de remporter ce trophée », a réagi sur le podium le Sénégalais, seul joueur présent parmi les trois nommés sur les bords de la mer Rouge.

L’Algérie, meilleure équipe

Riyad Mahrez, 28 ans, pourra se consoler avec le prix du plus beau but de l’année, pour son coup franc en lucarne qui a offert la qualification en finale de la CAN à l’Algérie dans les tout derniers instants du match contre le Nigeria. Son pays a également été sacré meilleure équipe africaine de l’année et son sélectionneur, Djamel Belmadi, a également été primé. Le milieu offensif de Manchester City est pourtant le seul joueur algérien dans l’équipe type africaine de l’année, où figurent le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, le Sénégalais Idrissa Gueye ou le Camerounais Joël Matip.

La Nigériane Asisat Oshoala a été sacrée meilleure joueuse africaine. L’attaquante de Barcelone a atteint la finale de la Ligue des champions et a aidé le Nigeria à sortir des poules lors du Mondial 2019 en France, conclu par une élimination en huitièmes de finale. La seconde équipe africaine qui est sortie des poules, le Cameroun, a remporté le prix de la meilleure équipe de l’année.

Samuel Eto’o, quadruple vainqueur du trophée, a animé la cérémonie organisée par la Confédération africaine de football en présence également du président de la FIFA, Gianni Infantino, et de l’entraîneur français Arsène Wenger.

Afrique Connection TV