Gorgui "détruit" le président et reprend son "fauteuil de chef"

Contre-campagne: Et Wade effaça Macky et "ses" candidats des Unes de la presse

Afrique Connection | 08 / 02 / 2019 à 10:20

Pour la première fois depuis le début de la campagne, celle-ci ne barre pas la Une de la presse quotidienne.

Et pour cause. Il y avait un événement beaucoup important, ou même vendeur:  le retour de l'ancien président du Sénégal. Abdoulaye Wade a débarqué à Dakar hier après-midi avec la ferme intention de contraindre le président sortant à annuler ou reporter l'élection présidentielle du 24 février pour laquelle cinq candidats sillonnent déjà le pays depuis dimanche. 

Pour une fois donc, la presse privée a ainsi relégué au second plan (en appel de Une)  les accroches aigres-doux de cette campagne. Pour barrer leur manchette par le retour tonitruant au pays natal de "gorgui" (le vieux en wolof, Ndlr), après presque deux ans peringrenations entre sa maison de retraite à Versailles et le Qatar où vit son fils et candidat non déclaré de son parti  (Pds), Karim Wade. Et en consacrant de longs comptes-rendus en pages intérieures sur son accueil à l'aéroport, sa parade jusqu'au siège de son parti, et bien évidemment son discours de guerre devant des milliers de partisans aux anges. 

"Créature hors série!", s'emporte Source A sur sa première page. Tandis que L'As barre sa Une par un cinglant et accrocheur: « Wade détruit le Macky »

A lire également: Panique dans le Macky : A Goudiry, le fantôme d'Abdoulaye Wade perturbe un Macky Sall « très préoccupé », les yeux de Mimi Touré rivés sur le téléphone

Nos confrères L'Observateur et Le Témoin Quotidien semblent s'être concertés pour titrer : « Brûlez vos cartes » (avec le mot « électeurs » en plus pour Le Témoin).

Dakar Times (« Wade abat les 5 candidats ») et Les Échos. ("Wade éclipse les candidats et fonce sur Macky") sont aussi dans un même esprit.

Alors que Vox Pop,  qui semble ne pas croire aux menaces du père de Karim, juge sur sa manchette: "Wade:  le grand délire".

« Wade en Samorai », souligne pour sa part Kritik. Quand 24h lance : « Wade mobilise, dérape et avertit Sonko »

Pour Direct Info, « Me Wade reprend son fauteuil de chef »

Pour ce qui concerne la presse proche du palais, c'est sans surprise que le sujet n'a pas fait objet d'intérêt. Libération relègue le sujet en bas de Une et sans photo : "Ce qu'Abdoulaye Wade a oublié de dire… ». Alors que Le Soleil a tout simplement zapé le retour du Pape du Sopi, comme si l’événement n'a même pas existé.

Amadou Mané, Afrique Connection

Top 10 + Populaires