Saoudienne, noire et pilote, Nawal al-Hawsawi vit un calvaire sur les réseaux sociaux

Afrique Connection | 08 / 05 / 2016 à 09:06

saudi pilote noirejpg.jpg

Nawal al-Hawsari, pilote d'avion, noire et Saoudienne.

Nawal al-Hawsawi est Saoudienne et victime de racisme sur les réseaux sociaux où elle est diabolisée. Traitée de « gorille » et d’« esclave » par de jeunes Saoudiens, la jeune femme a décidé de leur répondre en lançant une vaste campagne contre le racisme sur Twitter.

Elle est noire, pilote d’avion et femme. Elle s'appelle Nawal al-Hawsawi. Elle est née à La Mecque, elle a obtenu sa licence de pilotage aux Etats-Unis et s’est mariée à un Américain, blanc. Hors du royaume, c’est donc une femme moderne, banale, normale. Sauf qu’en Arabie saoudite, Nawal ne correspond pas tout à fait à l’archétype de la Saoudienne soumise et obéissante. Aussi est-elle détestée et même lynchée sur les réseaux sociaux. De jeunes Saoudiens n’hésitent pas à l’insulter à la traiter d'« esclave » et de « gorille ».

Ces insultes rappellent une scène de harcèlement dont deux jeunes Saoudiennes ont été victimes l'été dernier à Jeddah, par de jeunes Saoudiens. La vidéo postée sur internet avait fait scandale. Elle avait été visionnée par plus de 2 millions d'internautes et suscitée l'ire de certains d'entre eux.

Quant à Nawal al-Hawsawi, suivie par plus de 500 000 personnes sur son compte Twitter,elle a décidé de répondre sans agressivité et préfère distiller des messages de tolérance et de respect entre hommes et femmes. Digne, Nawal a même lancé une vaste campagne contre le racisme. Avec rfi

Saoudienne, noire et pilote, Nawal al-Hawsawi vit un calvaire sur les réseaux sociaux

Afrique Connection | 08 / 05 / 2016 à 09:06

Nawal al-Hawsawi est Saoudienne et victime de racisme sur les réseaux sociaux où elle est diabolisée. Traitée de « gorille » et d’« esclave » par de jeunes Saoudiens, la jeune femme a décidé de leur répondre en lançant une vaste campagne contre le racisme sur Twitter.

Elle est noire, pilote d’avion et femme. Elle s'appelle Nawal al-Hawsawi. Elle est née à La Mecque, elle a obtenu sa licence de pilotage aux Etats-Unis et s’est mariée à un Américain, blanc. Hors du royaume, c’est donc une femme moderne, banale, normale. Sauf qu’en Arabie saoudite, Nawal ne correspond pas tout à fait à l’archétype de la Saoudienne soumise et obéissante. Aussi est-elle détestée et même lynchée sur les réseaux sociaux. De jeunes Saoudiens n’hésitent pas à l’insulter à la traiter d'« esclave » et de « gorille ».

Ces insultes rappellent une scène de harcèlement dont deux jeunes Saoudiennes ont été victimes l'été dernier à Jeddah, par de jeunes Saoudiens. La vidéo postée sur internet avait fait scandale. Elle avait été visionnée par plus de 2 millions d'internautes et suscitée l'ire de certains d'entre eux.

Quant à Nawal al-Hawsawi, suivie par plus de 500 000 personnes sur son compte Twitter,elle a décidé de répondre sans agressivité et préfère distiller des messages de tolérance et de respect entre hommes et femmes. Digne, Nawal a même lancé une vaste campagne contre le racisme. Avec rfi

Afrique Connection TV