RDC: le gouvernement d’union nationale publié

Afrique Connection | 08 / 12 / 2014 à 07:23

111209165128_jp_kabila512x288_nocredit.jpg

La publication de ce nouveau gouvernement était attendue depuis plus d’un an.

La mesure entre dans le cadre des résolutions des concertations nationales lancées fin 2013. Les concertations nationales ont pris la forme d’un dialogue incluant opposition, majorité et société civile.

L’initiative a été lancée par les autorités de Kinshasa fin 2013 pour mettre fin à des années d’instabilité.

Sans surprise, le premier ministre, Augustin Matata Ponyo a été reconduit à son poste.

L’homme est connu pour sa rigueur dans la gestion des affaires publiques, et pour avoir réussi a stabiliser les indicateurs macro-économiques de la RDC.

Plusieurs ministres font leur entrée dans le nouveau gouvernement comme le professeur Evariste Boshab, chef du parti présidentiel, nommé au poste clé de ministre de l’intérieur.

Des opposants dits modérés font également leur entrée dans l’exécutif tels que Thomas Luhaka,et Germain Kambinga, deux ténors du MLC, parti de l’opposant Jean Pierre Bemba.

Le premier a été nommé ministre des postes téléphones et télécommunications tandis que le second hérite du ministère de l’industrie.

L’ossature du gouvernement reste cependant inchangée à l’image de Lambert Mende pour les médias, de Martin Kabwelulu aux Mines, ou encore de Maker Mwangu à l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

Au total, cette nouvelle équipe est composée de 32 ministres, 3 vices premiers ministres ainsi que de 10 vices ministres.

Mais pour certains opposants, dits de la frange radicale, toute cette opération d’ouverture de l’exécutif à l'opposition dans le gouvernement n’aurait pour but que de fragiliser celle-ci, en débauchant certains de ses membres influents.

Le président Kabila prévoit une adresse à la nation lundi.

BBC

Afrique Connection TV