nouveau gouvernement du sénégal

L'étrange silence de la DSE-APR France, suite à la nomination de Moise SARR

Afrique Connection | 09 / 04 / 2019 à 08:35

silence sarr moise.jpg

A gauche, Ameth Sarr, coordonnateur de la DSE-APR France; à droite Moise Sarr, Secrétaire d'Etat chargé des Sénégalais de l'extérieur

Alors que les messages de félicitations à Moise SARR se multiplient depuis la nuit de dimanche à lundi, la Délégation de l'APR en France est étrangement restée silencieuse. Mais ce n'est peut-être pas aussi surprenant que cela.

Dimanche, tard dans la nuit, a peine le nom de Moise Diégane Sarr (nommé Secrétaire d'Etat aux Sénégalais de l'extérieur) prononcé par le Secrétaire Général du gouvernement Maxime Jean Simon Ndiaye, Facebook s'est emballé. 

Sur ce réseau social bien prisé des Sénégalais, les amis, camarades de parti et de promo, étudiants, etc. se sont précipités pour se réjouir de la nomination de Moise Sarr, souligner son "mérite". Avec en prime, pour bon nombre d'entre eux, une photo au côté de Moise pour illustrer le post. Depuis, ça s'arrête pas.
Parallèlement, des communiqués et autres appels ont innondé des rédactions pour saluer cette nomination.

Tantôt c'est des responsables qui réagissent individuellement (le député Demba Sow, l'Ambassadeur itinérant Amadou Talla Daff, etc.). Tantôt c'est des structures ou sections ou coalitions qui le font (COJER- France, Benno Bokk Yakaar France, etc).

Mais, dans cette litanie de félicitations, la DSE-APR France dirigée par Ameht Sarr reste étrangement silencieuse. Elle qui est pourtant si prompt à pondre un communiqué à chaque actualité.
Des responsables comme Ameth Sarr, Cheikh Agne, Ousmane Bob, Ibrahima Dia (c'est une présomption) ont peut-être appelé leur camarade au téléphone pour le "féliciter" et lui souhaiter "pleins succès". Mais l'absence d'un communiqué officiel de la Délégation du parti en France est une incongruité.
Mais, à y voir de près, ce n'est peut-être pas aussi surprenant que cela. C'était, peut-être, prévisible.

En effet, ce n'est un secret pour personne que le clan qui règne sur la DSE, en quête de légitimité et de reconnaissance, a, depuis sa prise de pouvoir en avril 2018, adopté une fâcheuse tendance; celle consistant à "écraser", à "ostraciser", à "marginaliser" tout autre responsable qui pourrait leur voler la vedette.

A l'instar du député Demba Sow depuis son éviction, ou encore du Secrétaire national de l'APR chargé de la diaspora Alioune Ndao Fall surtout depuis la période des parrainages et l'annulation du congrès de Mantes, Moise Sarr est également une cible de la bande au sommet de la DSE.

La campagne pour la conquête de la DSE-APR France a laissé des traces indélibiles, des rancoeurs tenaces, chez ces responsables. Au point que pendant la campagne présidentielle de février, Moise Sarr et le pole communication qu'il dirigeait dans le directoire n'ont pas obtenu les moyens de leur ambition.

"Moise aime trop communiquer, faire sa propre com'. L'idée était de ne surtout pas lui offrir une opportunité de briller pendant la campagne", nous confiait une source. A l'arrivée, c'est pourtant bien Moise Sarr qui a été choisi dans la diaspora pour entrer dans le premier gouvernement de Macky 2.

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV