Au salon Urbafrica de Lyon, des rencontres prometteuses...et des lauréats

Afrique Connection | 09 / 10 / 2017 à 10:16

laureat urbafrica.jpg

De gauche à droite, cinq des six lauréats : Jean-Paul Tabue Defo, architecte urbaniste camerounais, Diama Konté, responsable marketing de Teyliom (Sénégal), Julie DATE, Directrice générale de JMU Immobilier (Côte d'Ivoire), Elie Nkamgueu, Président & Fondateur du Club Efficience, et Betty Belewague (WAKA-TV)

C'est dans une ambiance festive que le salon Urbafrica de Lyon a baissé le rideau au cours d'un dîner de gala qui a vu plusieurs invités, parmi lesquels, Elie NKAMGUEU, Président & Fondateur du Club Efficience, être récompensés par un Prix pour leur action dans l'immobilier africain ou leur soutien aux initiatives de la diaspora. Ce au terme de deux jours de rencontres prometteuses entre professionnels et visiteurs.

 

La deuxième édition du salon Urbafrica de Lyon a vécu. Vendredi et samedi, la Cité internationale centre des congrès a été le théâtre de cette rencontre dédiée à l'immobilier africain en France. Ce salon est à l'initiative de la société Money Diaspora dirigée par Lémo Many.

A (re)voir également: Entretien avec Léo Many, promoteur d'Urbafrica, le salon immobilier africain à Lyon (vidéo)

Des professionnels de l'immobilier sont venus notamment de la Côte d'Ivoire, du Sénégal et du Cameroun pour présenter leurs offres respectives à une diaspora africaine en quête permanente d'un toit dans le pays d'origine mais qui est généralement refroidie par les « arnaques » qui ont cours dans le secteur. 

D'autres exposants annoncés depuis la Guinée ont dû rester à Conakry, faute de visa.

Investir dans l'immobilier en toute sécurité. C'est justement cet objectif qui a motivé la création du salon Urbafrica l'année dernière. L'idée est de permettre les clients potentiels d'échanger et de traiter directement avec les promoteurs et autres professionnels du milieu, mais aussi avec leurs autorités de tutelles.

À ce titre, le salon a noté la présence du Directeur des Sénégalais de l'extérieur, Sory Kaba, et le Directeur de l'Habitat, Idrissa Niang.

A (re)voir également: Elie Nkamgueu, président du Club Efficience: « La diaspora porte une lourde et double responsabilité à l'endroit des générations qui vont nous suivre dans les pays d'accueil » (vidéo)

« C'est une occasion pour nous de venir partager les initiatives qui sont développées à la faveur des Sénégalais établis à l'étranger (…) Nous avons trouvé l'initiative très belle, parce que c'est la première fois qu'on entend parler d'une telle approche communautaire dans le domaine immobilier. Jusqu'ici, les approches communautaires qui sont développées à la faveur des communautés étrangères va dans le sens de la libre circulation des personnes et des biens, de la protection des migrants contres les trafics », a expliqué à Afrique Connection, Sory Kaba, dans un entretien à diffuser prochainement sur notre plate-forme vidéo.

Si certains visiteurs étaient là pour voir la possibilité d'acquérir un pied à terre dans leur pays d'origine, d'autres ont effectué le déplacement pour développer des affaires

Marina NOBOUT- MATIO, Directrice générale d'OHEL International, une société immobilière spécialisée dans la construction de maisons écologiques était aussi à Lyon. « Il est important de sensibiliser toute la diaspora sur l'existence de ce type de maisons », a t-elle soutenu dans un entretien avec Afrique Connection à paraître prochainement.

Précisant que « beaucoup d'Ivoiriens ne rentrent pas au pays parce qu'ils n'ont pas de maison sur place, ou parce qu'ils se sont beaucoup fait gruger aussi. Nous venons donc pour instaurer une relation de confiance avec les Ivoiriens de la diaspora, afin de nous poser en relais afin de leur permettre de réaliser leur projet en Côte d'Ivoire. »

Sur place, si les Lyonnais ne sont pas déplacés en grande masse, les différents exposants n'ont cependant pas chômé. « C'est quand même paradoxal. On a l'impression qu'il n y a pas du monde, mais en même temps je n'ai pas eu un seul moment de répit depuis ce matin », confie un exposant.

A (re)voir également: Arrêt sur image: Diama Konté de Teyliom reçoit un Prix Urbafrica de la part du Directeur Général des Sénégalais de l'extérieur, Sory Kaba

Mais, au salon Urbafrica de Lyon, si certains visiteurs étaient là pour voir la possibilité d'acquérir un pied à terre dans leur pays d'origine, d'autres ont effectué le déplacement pour développer des affaires, proposer des services aux professionnels exposants. 

C'est le cas notamment de Gaelle BOZ, présidente de l'association Voyager Autrement en Guinée, qui accompagnait une délégation du Directeur national du Patrimoine Bâti de Guinée. Objectif : « les mettre en relation avec des entreprises. »

A (re)lire également: L'immobilier africain à l'honneur à Lyon pendant deux jours

Pour Malick Diouf, de L'Africa mobile, ce salon est aussi une opportunité d'affaires. « Je suis venu à double titre. D'abord parce que je suis intéressé par tout ce qu'il se passe dans toutes les diasporas en terme d'initiatives de développement de l'Afrique. Ensuite, au niveau professionnel, ça me permet de rencontrer de voir ce qui se fait de mieux, pour éventuellement nouer des partenariats. Le but est donc de rencontrer professionnels pour voir si on peut trouver des synergies qu'on peut mettre en place. »

Après la fin des expositions, samedi à 17 h, presque tout ce beau monde, et beaucoup d'autres en plus, poursuivront le « B2B » autour d'un cocktail. Avec à la clé des contacts au lendemain prometteur.

Six exposants/invités repartent avec un Trohée

Plus tard, place au dîner de gala, point d'orgue d'Urbafrica 2017, avec le journaliste et poète d'origine sénégalaise, Bacary Goudiaby, dans le rôle de MC. Et aux récompenses. Après un dîner copieux, plusieurs invités seront recevront un Trophée, en récompense de  leur action dans l'immobilier africain ou leur engagement dans l'entrepreneuriat au sein de la diaspora.

Le Prix de l'entrepreneur de l'année a été décerné à Betty Belewague pour avoir piloté la conception du projet de WAKA TV, une chaîne basée à Lyon et dédiée aux diasporas et qui va bientôt démarrer ses programmes.

Le Prix pour l'innovation est revenu à Julie DATE, Directrice générale de JMU Immobilier (Côte d'Ivoire).

A (re)lire également: Urbafrirca à Lyon : des entrepreneurs africains privés de visa

Le Prix du meilleur programme immobilier est remporté par le groupe ADOHA pour ses offres au Sénégal.

Le Prix du soutien à l'initiative a été décerné à Elie Nkamgueu, le Président & Fondateur du Club Efficience.

Le Prix du Dynamisme genre dans l'urbanisme et l'habitat est remporté par Mme Diama Konté, responsable marketing de Teyliom (Sénégal).

Enfin, Jean-Paul Tabue Defo, architecte urbaniste camerounais, s'est adjugé du Prix de la meilleure vision architecturale.

Le dîner gala sera clôturé par un défilé de mode.

Thierno DIALLO, Afrique Connection, envoyé spécial à Lyon

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV