Elections législatives sur l'île Maurice

Afrique Connection | 09 / 12 / 2014 à 07:26

131112201825_navin_chandra_ramgoolam__304x171_afp_nocredit.jpg

Le Parti Travailliste de Ramgoolam assure de pouvoir créer 75 000 emplois sur 5 ans.

Mauriciens et Rodriguais sont appelés mercredi à élire 62 députés répartis dans 21 circonscriptions.

Deux principaux blocs s'affrontent lors de ce scrutin qui réunit 908.190 électeurs mauriciens et 28.785 électeurs de l'île Rodrigues.

Le Parti Travailliste du Premier ministre Navin Ramgoolam a le soutien du Mouvement Militant Mauricien dirigé par Paul Bérenger tandis que l'Alliance Lepep est une coalition menée par l'ancien Premier ministre et Président de la République Sir Anerood Jugnauth.

Le Parti Travailliste a orienté sa campagne en vantant les mérites d’un rééquilibrage des pouvoirs entre le Président et le Premier Ministre afin de favoriser la démocratie.

Ainsi, la formation politique propose d’amender la Constitution et une réforme électorale avec un système à la proportionnelle.

Le parti, qui se présente comme l’alliance de l’unité et de la modernité, a également annoncé 15 mesures phares dans son programme dont la construction de 3000 logements sociaux et un combat accéléré contre la corruption.

Face à cela, l’Alliance Lepep, avec 12 mesures, propose notamment la revalorisation de la pension de vieillesse, l’achat de voitures hors taxes à 100% pour les chauffeurs de taxi et un salaire minimum.

Le problème d’eau dans certaines localités et le chômage parmi les jeunes ont aussi fait partie des thèmes centraux lors de la campagne électorale.

L’Alliance Lepep promet 4000 emplois par an tandis que la coalition du Parti Travailliste assure de pouvoir créer 75 000 emplois sur 5 ans.

BBC

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV