Un policier lapidé à mort dans un pays africain

Afrique Connection | 10 / 10 / 2019 à 05:37

Un policier a été lapidé à mort mardi au Malawi lors d’affrontements entre manifestants pro- et anti-gouvernement avant la première réunion publique du président Peter Mutharika depuis une élection contestée, a déclaré la police

Des manifestants anti-gouvernementaux avaient bloqué la route principale à Msundwe, pour empêcher les partisans du Parti démocratique progressiste au pouvoir de se rendre au premier rassemblement de Mutharika dans la ville depuis sa victoire électorale.

Selon un témoin oculaire, la police de l’AFP avait tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestations, mais les manifestants « ont continué à se regrouper et ont riposté avec des pierres. »

« Dans le chaos qui a suivi, ils ont acculé un policier qu’ils ont massacré à mort, » a déclaré Ulemu Phiri, qui a été témoin des scènes chaotiques.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Nicholas Dausi, a déclaré que certains manifestants avaient érigé un barrage routier, lancé des pierres et blessé des gens.

« D’autres usagers de la route ont appelé la police pour venir les secourir. Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont commencé à les massacrer au point où nous avons perdu un agent de police », a déclaré Dausi.

Le spécialiste de la sécurité et brigadier à la retraite Marcel Chirwa a accusé la police de s’empêtrer dans la politique et d’appliquer des tactiques musclées. afp

Top 10 + Populaires