Washington lève l'interdiction de visas pour les ressortissants du Tchad

Afrique Connection | 11 / 04 / 2018 à 10:23

Plusieurs mois après avoir placé le Tchad sur leur liste noire, interdisant l'entrée sur leur territoire à tout ressortissant tchadien, les Etats-Unis ont levé la mesure. Washington assure que N'Djamena répond désormais au minimum standard de sécurité et d'échange d'informations.

Selon le communiqué de la Maison Blanche, "le président Donald J. Trump a annoncé la levée des restrictions de voyage imposées aux ressortissants tchadiens après une période d'examen au cours de laquelle le gouvernement du Tchad a amélioré ses pratiques de gestion de l'identité et de partage de l'information".

Pour rappel, le 24 septembre 2017, Donald Trump avait signé la Proclamation 9645 qui "a ordonné aux Départements d'État et de Sécurité intérieure de restreindre l'entrée de certains ressortissants des pays identifiés comme déficients en partage des pratiques, sous réserve d'exceptions et de dérogations limitées au cas par cas, afin de protéger la sécurité et le bien-être des États-Unis"

Washington assure que "le Tchad est un partenaire essentiel et vital de la mission antiterroriste des États-Unis. Le Tchad a fait des progrès significatifs et remplit désormais les critères de base établis dans la Proclamation présidentielle. "

Les Etats-Unis mettent fin aux restrictions de voyage imposées au Tchad prennent fin le 13 avril et précisent que les citoyens tchadiens "pourront à nouveau recevoir des visas pour voyager aux États-Unis".

La Maison Blanche se félicite aussi "des pratiques améliorées des autorités tchadiennes, qui montrent clairement que les pays placés sur la liste des restrictions de voyage ont accès à une rampe de lancement. Ces améliorations amélioreront la sécurité de la population du Tchad et des États-Unis. Les États-Unis attendent avec intérêt la poursuite de la coopération avec le Tchad en matière de sécurité, de bonne gouvernance, de santé et de développement économique."

Selon le président Donald Trump, dans un décret de septembre 2017, le Tchad ne "coopère pas avec le gouvernement américain" et "ne partage pas de manière adéquate les informations concernant la sécurité du public et le terrorisme".

Une délégation sécuritaire américaine avait effectué une visite de travail en décembre 2017 au Tchad pour s'enquérir des "faiblesses" des pièces d'identité au Tchad, alors que les Etats-unis avaient placé le pays sur leur liste noire, interdisant l'entrée sur leur territoire à tout ressortissant tchadien.

Les troupes tchadiennes participent à la lutte contre le jihadisme en Afrique au sein du G5 Sahel, de la force multinationale mixte (FMM), contre le groupe jihadiste nigérian Boko Haram) et avec un contingent de Casques bleus dans la force onusienne (Minusma) au Mali. VOA

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV