Football: les onze binationaux à suivre lors du Mondial 2018

Afrique Connection | 11 / 06 / 2018 à 01:14

Diego Costa en attaque, Naïm Sliti au milieu ou encore Kalidou Koulibaly en défense: nés pour la plupart dans un autre pays que celui de leur sélection, ils composent l'équipe des onze binationaux à suivre lors du Mondial-2018 (14 juin - 15 juillet).

Gardien : Mouez Hassen (Tunisie)

Il fait partie des quatre binationaux "recrutés" par la Tunisie juste avant le Mondial avec Ellyes Skhiri, Seïfeddine Khaoui, et Yohan Benalouane. S'il sera dur pour lui d'accrocher la place de titulaire, le portier de 23 ans s'est déjà vu attribuer une mission précise par son sélectionneur lors des deux premiers matches de préparation: simuler une blessure pour permettre à ses coéquipiers de rompre le jeûne du ramadan. Attention à ne pas être dans le collimateur des arbitres durant le Mondial !

Défenseurs: Kalidou Koulibaly (Sénégal), Mehdi Benatia (Maroc), Leon Balogun (Nigeria)

Kalidou Koulibalyde Naples contrôle le ballon à Kiev, Ukraine, 13 septembre 2016.
Kalidou Koulibalyde Naples contrôle le ballon à Kiev, Ukraine, 13 septembre 2016.

 

Deux tauliers de la Serie A, le championnat de référence en la matière, et un cadre de Bundesliga débauché par la Premier League. Si Benatia (29 ans) n'est pas un titulaire indiscutable à la Juventus Turin, contrairement à Koulibaly (25 ans) à Naples, il reste considéré comme l'un des meilleurs à son poste en Afrique notamment grâce à ses passages à l'AS Rome et au Bayern Munich. De son côté, Balogun (29 ans) a réalisé six saisons pleines en Allemagne, notamment à Mayence, qui lui a permis de signer un contrat à Brighton (Angleterre) juste avant le début du Mondial.

Milieux de terrain: Amine Harit (Maroc), Granit Xhaka (Suisse), Naïm Sliti (Tunisie), Raphaël Guerreiro (Portugal)

De la vitesse, beaucoup de technique, et de l'impact dans le coeur du jeu. Pour animer les ailes, le Marocain Amine Harit (20 ans/Schalke 04) et le Portugais Raphaël Guerreiro (24 ans/Dortmund). Champion d'Europe des moins de 19 ans avec les Bleuets de Kylian Mbappé, le meilleur "rookie" de Bundesliga a finalement préféré rejoindre les "Lions de l'Atlas". Une trajectoire similaire à celle de Guerreiro, vainqueur de l'Euro-2016 au détriment de... la France, son pays de naissance.

Dans le coeur du jeu, le Suisse Granit Xhaka s'est imposé comme le patron de la "Nati". Devenu le joueur suisse le plus cher du monde avec son transfert de 40 millions d'euros à Arsenal en 2016, le milieu aurait pu jouer comme son frère Taulant pour la sélection albanaise. De son côté Naïm Sliti, au même titre que son compère Wahbi Khazri, lui aussi né en France, doit faire oublier le forfait de Youssef Msakni, métronome des "Aigles de Carthage", 12e nation au classement Fifa.

Attaquants: Keita Baldé (Sénégal), Diego Costa (Espagne), Daniel Arzani (Australie)

L'attaquant de l'équipe nationale de football du Sénégal, Keita Balde Diao, participe à une séance d'entraînement au stade Léopold Sedar Senghor de Dakar le 25 mai 2018.
L'attaquant de l'équipe nationale de football du Sénégal, Keita Balde Diao, participe à une séance d'entraînement au stade Léopold Sedar Senghor de Dakar le 25 mai 2018.

Succéder à Romario et Ronaldo au poste prestigieux de N.9 de la "Seleçao" brésilienne ? Non, merci ! Diego Costa, natif de Lagarto dans l'Etat du Sergipe, a surpris tout le Brésil en préférant suivre l'appel de l'Espagne, le pays qu'il l'a révélé. Pari perdu en 2014, le choix de l'attaquant de l'Atlético Madrid sera-t-il payant quatre ans plus tard ?

L'ailier sénégalais Keita Baldé aurait pu être le coéquipier de Costa en Espagne. Mais le joueur formé au FC Barcelone, qui a grandi en Catalogne, a opté pour la nationalité sportive de son pays d'origine, où il est devenu un titulaire indiscutable. Statut quasiment impossible à assurer au sein de la pléthorique "Roja"...

Mbappé aurait dû être, à 19 ans et demi, le plus jeune joueur de la compétition. Mais le prodige français s'est fait pour une fois voler la vedette par Daniel Arzani, jeune milieu offensif australien né deux semaines après lui, le 4 janvier 1999... en Iran. Arrivé en Australie à l'âge de 7 ans, la pépite du Melbourne FC a fait ses débuts avec les "Socceroos" en mai juste avant la publication de la liste des 23. Au meilleur moment.

AVec AFP

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV