Mais qui sont ces hommes armés et en uniformes burundais dans l’est de la RDC ?

Afrique Connection | 11 / 09 / 2014 à 10:07

Depuis quelques mois, la société civile et les populations sur place font état de la présence, dans le Sud-Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), de 750 à 900 hommes armés et portant des uniformes de l’armée burundaise. Si le gouvernement congolais a démenti, les informations rapportées par nos confrères de RFI, qui a dépêché un envoyé spécial dans la zone, démontrent l’évidence.

Le Burundi se prépare t-il un plan d’invasion de son voisin de la RDC ? Si répondre par l’affirmatif à cette question est tout aussi prématuré qu’aléatoire, des mouvements suspects sont constatés à la zone frontalière des deux pays. En effet, d’après nos confrères de RFI, dont l’envoyé spécial sur place a recueilli des témoignages de la société civile et des populations locales, entre 750 et 900 hommes armés portant des tenus de l’armée congolaise patrouillent dans Sud-Kivu, à l’est de la RDC. Sont-ils des militaires burundais ? Les sources de la radio n’en ont aucun doute.

L’envoyé spécial de la radio française précise : « une cinquantaine de maisons qui servaient à loger les travailleurs d’une sucrerie aujourd’hui fermée, mais aussi des tentes installées à au moins deux endroits près du village de Kiliba : voilà les infrastructures qu’occupent entre 750 et 900 hommes armés, selon des ONG locales et la population sur place. Les habitants affirment voir régulièrement ces soldats dans le village le soir ou lors de patrouilles, tout comme des véhicules immatriculés au Burundi. Il suffit en effet de circuler dans les champs à 500 mètres du village pour apercevoir des tentes et des éléments vêtus de treillis aux couleurs du Burundi. »

Pour l’heure, tout un mystère entoure cette présence « étrangère ». Les  sources locales donnent leur langue au chat, quand on  leur interroge sur la mission de ces hommes armés.

Toutefois, le gouvernement congolais a toujours nié cette présence de soldats en tenu burundaise sur son territoire. « Il n’y a aucun soldat burundais sur le sol congolais », assure le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, interrogé par RFI. De même, la mission de l’ONU au Congo, qui dit avoir envoyé quatre missions sur place, a également démenti RFI.

Alors, qui dit vrai, qui prêche le faux ? Qui sont ces hommes armés que des habitants disent pourtant avoir régulièrement vus chez eux? S'agit-il réellement d'un contingent burundais ? D’Imbonerakure, ces jeunes du parti au pouvoir au Burundi, qui font objet de polémique entre ce pays et l’ONU ? Ou encore de rebelles congolais endossant des uniformes burundais tout simplement pour brouiller les pistes ? Les prochaines semaines édifieront sans doute  l’opinion sur ce qui, à l’évidence, apparaît comme un tabou.

Jean OLOHOU

 

 

Afrique Connection TV