France

Le beau-père d’Oumar condamné à 14 ans de prison pour l’avoir battu à mort

Afrique Connection | 11 / 10 / 2019 à 06:02

Mercredi 9 octobre, la Cour d’assises du Val-de-Marne a condamné Assane, le beau-père d’Oumar, à 14 ans de réclusion criminelle. Le quinquagénaire comparaissait pour avoir battu à mort son beau-fils alors âgé 15 ans

Vendredi 27 janvier 2017, Fatou fait part à son conjoint du SMS qu’elle a reçu de l’école : son fils est absent. « Ne t’inquiète pas, je vais parler avec lui. S’il faut essayer de lui faire peur, je le ferai », rassure le beau-père.

En réalité, il ne s’agit que d’un retard de dix minutes. A 17h30, gifles et coups de ceinture commencent à pleuvoir. Viennent les lanières en cuir et les câbles électriques, desquelles certaines particules s’incrustent dans la chair.

Décrit par ses professeurs comme fanfaron, mais jamais insolent, l’adolescent de Vitry-sur-Seine proteste, encaisse les coups, puis cède. Au total, 80 traces seront relevées sur ce corps de 85 kg pour 2 mètres. « Lui demander qu’il s’allonge par terre, c’était le soumettre et l’humilier. Monsieur Amar ne lui a laissé aucune chance, c’était une exécution. Quand on décide de prendre 1, 2, 3 objets, on a le choix. Oumar, lui, ne l’avait pas. Et pourquoi est-il mort ? Pour rien », plaide l’avocat du père biologique.

« J’ai commis une faute irréparable. Si la République me pardonne, peut-être que je pourrais continuer à éduquer mes enfants », exprime aujourd’hui le beau-père d’Oumar.

En face, l’avocate de la défense, même aguerrie, peine à convaincre en s’adressant aux jurés «C’est le pire choix de sa vie. A ce moment-là, il croit qu’Oumar ment, qu’il recommence. 80 traces, ou 80 coups ? Des microhémorragies ont entraîné la spoliation sanguine qui elle-même a entraîné la mort. Rien ne fera jamais revenir Oumar. 16 ans non plus. Ne vous laissez pas être les instruments d’une justice aveugle ».

 Ce mercredi, le verdict est tombé à 12h30. 14 ans de réclusion criminelle au lieu des 16 requis par l’avocate générale. Le père biologique a pour sa part été indemnisé de 20 000 euros.

Top 10 + Populaires