Diaspora sénégalaise

Meeting du MET, ou l'art de sensibiliser les autorités sur les maux des populations des zones reculées du Sénégal

Afrique Connection | 11 / 12 / 2017 à 04:49

Le "Mouvement pour l'émergence des terroirs" (MET) a tenu un meeting samedi à Saint-Denis. Devant une foule nombreuse, les intervenants ont plaidé pour une meilleure prise en charge des préoccupations de leurs terroirs d'origine. Mais pas que.

 

Une femme enceinte qui se débat sous les effets des contractions, dans un village reculé à l'est du Sénégal. Sa fille qui se précipite vers un personnel médical qui semble avoir d'autres chats à fouetter, mais finalement qui, après insistance va se résoudre à aller prêter attention à la patiente. Diagnostic : une évacuation en toute urgence à Tambacounda, située à 6h de route. Une accompatrice qui n'en revient pas d'entendre que c'est à la famille de prendre en charge l'évacuation l'hôpital ne disposant pas d'ambulance. La même fille prise de panique parce qu'étant consciente du parcours de combattant qu'il va falloir surmonter pour arriver à destination à cause des pistes d'un autre âge. Elle avait bien raison de s'inquiéter, car ce qu'elle redoutait arriva: sa mère décédera finalement en cours d'évacuation.

On est sur... l'estrade d'un amphithéâtre de la Bourse de travail de Saint-Denis. Et tout cela n'est qu'une fiction. La scène est parfaitement représentée par une troupe de théâtre du Mouvement pour l’Émergence des Terroirs, qui organisait un meeting, ce samedi 9 décembre.

C'est une fiction certes. Mais les frissons qui ont envahi une partie du public, en écrasante majorité des femmes habillées en tenue traditionnelle, illustrent le quotidien réel des populations des zones reculées du Sénégal, particulièrement celles de l'est.

"Voilà ce qu'endurent les femmes enceintes chez nous ", soupire d'ailleurs le maître de cérémonie, Aly Bathily, chargé de communication de l'association.

Problèmes sanitaires, décès de femmes enceintes faute de structures et de suivi adapté, manque criard d'infrastructures...ce sketch résume à lui seul quasiment tous les maux dont souffrent les populations de ces régions périphériques du pays.

A lire également: Requinqué par Macky Sall, le « courant oriental » exhibe sa force de frappe à l’attention de…Macky Sall (Afrique Connection)

Ces dernières estiment être oubliées par les différents régimes politiques qui se sont succédés depuis l'indépendance. Et elles n'ont cessé de le dénoncer depuis de longues années.

Face à ce fait accompli, les fils de la région qui résident dans la diaspora, en France notamment, se sont "substitués " à l'État en finançant des projets de développement à travers leurs associations.

Et c'est dans un esprit de plaider la cause de leur terroir que des militants de l'APR en France, ressortissants des régions périphériques du Sénégal oriental, ont créé début 2016 le "Mouvement pour l'émergence de nos terroirs " (MET).
Le slogan du mouvement est sans équivoque : « Soutenons les actions du Président ». Son credo : promouvoir le développement de leurs terroirs d'origine auprès des autorités.

C'est tout le sens du grand meeting tenu ce samedi à la Bourse du travail de Saint-Denis. Dans une salle comble, et devant les autorités consulaires de Paris et de Bordeaux (Amadou Diallo et Abdourahmane Koita), des responsables et cadres du parti APR en France, des dignitaires originaires de la région, les différents intervenants ont notamment ainsi rappelé ces revendications qui portent sur la valorisation de leurs terroirs d'origine.

Mais le meeting du MET a également été un prétexte pour remobiliser les troupes dans la perspective de l'élection présidentielle sénégalaise en 2019. Les "actions " de Macky Sall, à travers le PSE notamment,  ont ainsi été saluées par les organisateurs. 

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires