Guinée Bissau: Nazareth Vieira indignée qu'on accorde une protection à Carlos Gomes Junior alors qu'elle n'en bénéficie pas

Afrique Connection | 12 / 01 / 2018 à 10:35

La veuve de l'ancien président de Guinée Bissau, Nino Vieira, n'est pas contente. Et pour cause.

 

En exil en France depuis de nombreuses années, elle cherche depuis longtemps à rentrer dans son pays pour assister au procès de l'assassinat de son mari et participer au combat politique.

Ne se sentant guère en sécurité, Nazareth de Vieira dit d'ailleurs avoir demandé une protection pour la permettre de rentrer et de mener son combat politique. Mais en vain. Sa demande n'a jamais été considérée par les autorités de son pays.
Mais ce qui l'indigne aujourd'hui c'est le fait que cette protection et encadrement du retour au pays natal soient accordés à un autre exilé, l'ancien Premier ministre Carlos Gomes Junior.


"J'ai été informée que les Nations-Unies , la cedeao et l'Union africaine se préparent à la protection de Carlos Gomes Junior à son arrivé en Guinée - Bissao le 18 janvier. Alors que depuis 2012, je n'ai jamais arrêté de demander la protection à la cedeao en commençant par une lettre envoyée à leur représentation", explique la veuve de Nino Vieira à Afrique Connection.

Elle s'en prend également à Domingos Simões Pereira, le président de leur parti, le Paigc , qu'elle accuse de "ne s'est jamais être intéressé" par l'organisation d'un procès de l'assassinat en 2009 du Président Viera, mais aussi par son retour d'exil.

Nazareth de Vieira n'exclue pas de se présenter à la prochaine présidentielle en Guinée Bissau.

Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV