sur les routes de campagne

TENSIONS ÉLECTORALES: LA PREMIÈRE CONTRE-ATTAQUE DE MACKY CONTRE WADE

Afrique Connection | 12 / 02 / 2019 à 08:10

Muet depuis le retour sur la scène médiatique et sénégalaise d'Abdoulaye Wade et avec son corollaire d'escarmouches, Macky Sall a pour la première fois fait allusion à l'ancien Président à défaut de l'attaquer directement et nommément.

Il a pris prétexte des graves violences qui ont lieu à Tamba lundi pour lancer sa contre-offensive sur Abdoulaye Wade. 

" Ce qui s’est passé est très regrettable. C’est déjà le résultat de certains responsables politiques qui ont appelé à la violence", a t-il martelé en meeting en Zigunichor, le visage grave. Avant de menacer: "Et qu’ils sachent qu’ils vont répondre de leurs actes devant les tribunaux."

Le président-candidat n'a certes pas prononcé le nom de son prédescesseur. Mais tous les observateurs conviennent qu'il faisait allusion à Wade. Jeudi, à son retour à Dakar, ce dernier, qui a juré que l'élection présidentielle n'aura pas lieu, avait appelé, devant des milliers de partisans, à "brûler" leurs cartes électeurs et le matériel électoral.

Lundi matin, on a assisté à la journée la plus violente entre partisans de bords politiques opposés. Des militants du Benno Bokk Yakaar se sont en effet attaqués à la caravane du candidat du PUR, Issa Sall. La garde sécurité de ce cernier ne s'est pas laissée faire. Le bilan est lourd: trois morts, plusieurs blessés dont huit journalistes, le bus des journalistes incendié et leur matériel saccagé ou volé, etc. 

Cheikh SARR, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV