Immersion dans l'enfance du président du Sénégal

Quel gamin était Macky Sall et quels traits le prédestinaient à devenir président? La réponse de son biographe !

Afrique Connection | 12 / 12 / 2017 à 12:47

IMG_1513078248084.jpg

L'auteur Bocar Gorbal Sy (en blanc), à gauche de l'Ambassadeur du Sénégal en France, Bassirou Sène, lors de la présentation de son livre "Macky Sall, itinéraire d'un homme d'État ", lundi 11 décembre 2017 à l'Assemblée nationale française

"Macky Sall, itinéraire d'un homme d'État ". C'est le titre d'un livre sur le président du Sénégal qui vient de paraître à Twisky Éditions. Son auteur, Bocar Gorbal Sy, est enseignant de métier, et conseiller technique à la présidence sénégalaise chargé de l'Alphabétisation et des Langues nationales. Il est surtout un ami d'enfance de Macky Sall. Alors, qui mieux que lui pour témoigner sur le gamin que fut Macky Sall, retracer les traits qui le prédestinaient à devenir président, son itinéraire jusqu'au sommet de l'État? Lundi fin d'après midi, après avoir officiellement présenté son livre à l'Assemblée nationale française, l'auteur a accepté de lever, face à la presse, un voile sur l'adolescence de son ami de président. Entretien.

 

Qu'est ce qui vous a inspiré pour écrire le livre "Macky Sall, itinéraire d'un homme d'État "?

J'ai suivi tout l'itinéraire de Macky Sall, de sa tendre enfance jusqu'à l'âge adulte. Il venait en vacances au Fouta. J'ai observé en lui son amour du terroir et son amour du pays. Quand il est élu Président (en 2012, NDLR), il m'a nommé conseiller. Après moult observations, je me suis rendu compte que c'est un homme d’État. Il donne tout à son pays, à la Nation. Il tient à ce que tout le monde respecte les institutions de la république. Pour tout cela, je me suis alors dis pourquoi pas faire un témoignage dans un livre à l'attention de ceux qui ne le connaissent pas ; retracer son cheminement, son itinéraire, son histoire.

Qu'est ce que vous ne faîtes connaître sur Macky Sall qui ne soit pas encore connu ?

D'abord, ses origines, que vous n'avez pas connu. Macky Sall est un descendant de Lamtoro Aly Elibana. Il y a eu plusieurs lamtoros, mais Lamtoro Aly Elibana fut un lamtoro particulier: un lamtoro pour la paix, pour la république, qui a l'amour du prochain. C'est celui-là qui est la copie conforme de Macky Sall. Ce que les gens ne connaissent pas, ce que Macky Sall donne tout à la République, il préfère la République à sa personne. Il veut restaurer l’État de droit, rendre les institutions plus fortes. Les gens ne connaissent pas non plus son humanisme, sa vision. Si tout le monde comprenait la vision de Macky Sall, il n'y aurait pas de problème. Son obstination est qu'il n'y ait plus d'inégalités sociales au Sénégal. Il veut que les zones urbaines, périurbaines et rurales soient traitées au même pied d'égalité.

Enfant, y avait-il des traits chez lui qui prédestinaient l'homme d’État que vous racontez aujourd'hui?

Un jour, quand il est venu en vacances chez nous, à Nguidjilone, on l'a a intégré dans notre groupe d'âge, alors que nous étions un peu plus âgé que lui. Plus tard, il m'a demandé pourquoi nous l'avions intégré alors qu'il y avait dans le village un groupe de son âge. Je lui ai dis c'est parce que ton groupe d'âge n'avait pas compris que tu deviendrais président de la république. Nous, nous l'avions très tôt compris. 

 

Depuis sa naissance, presque tous ceux qui le connaissaient savaient qu'il était prédestiné à être président ; de par son comportement en groupe : il parlait déjà bien, il parlait toujours le dernier, il parlait peu aussi. Il ne riait jamais aux grands éclats en public, il avait déjà une capacité d'analyse à cet âge et il était sage...tout ça c'était des signes.

 

Son élection en 2012 ne vous a donc pas surpris ?

Non pas du tout. Moi, depuis qu'il était ministre de l'Intérieur je savais qu'il ferait un parcours qui devait le conduire à la présidence de la république.

Qu'est ce que vous voulez montrer aux Sénégalais en écrivant ce livre sur Macky Sall ?

Je veux montrer aux Sénégalais que Macky Sall est un modèle. Macky a forgé son destin. Son accession à la magistrature suprême est le fruit d'une itinérance. Et cela mérite d'être connu. Il fallait donc que je fasse ce livre.

Vous êtes un témoin de son itinéraire. Le pouvoir a t-il changé l'homme ?

Le pouvoir n'a pas changé l'homme. La preuve moi je suis toujours à ses côtés. Je ne suis pas à ses côtés à cause de la politique. C'est pour vous dire qu'il n'a pas changé d'un iota. Il est toujours entouré de ses amis qui étaient là au début. À Fatick, à Nguidjilon, ses amis d'enfance sont encore ses amis aujourd’hui. Il tient à l'amitié.

Quelle est la part d'objectivité dans ce livre écrit par un ami d'enfance ?

Tout ce qui est dit dans ce livre est objectif. Parce que Macky Sall ne connaît pas les combines, il n'aime pas la tricherie.

Propos recueillis par Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV