Crise APR- France

Macky SALL coupe la poire en deux : « Hamet SARR a commis une erreur, mais ceux qui se sont épanchés dans la presse ont aussi commis une erreur »

Afrique Connection | 13 / 08 / 2018 à 01:02

mahss.jpg

photo d'archive utilisée à titre d'illustration

De Paris à Dakar, la réunion était très attendue. Le Président Macky SALL, face à la recrudescence des tensions et autres hostilités verbales dans son parti en France, avait ainsi convoqué ses camarades en vacances à Dakar, afin de tenter de trouver un moyen d'éteindre l'incendie. Mais, comme à son habitude, il a choisi de repousser encore les problèmes, au lieu de trancher dans le vif une bonne fois pour toute.

Ces derniers jours, beaucoup de voix se sont élevées dans l'APR- France pour appeler le Président Macky Sall « à prendre ses responsabilités ». Elles sont en colère contre leur coordonnateur, Hamet SARR, intronisé en avril par le président. En cause, la formation d'un nouveau bureau de la Délégation de l'APR en France, alors que beaucoup de responsables sont en vacances. 

Face aux guéguerres par presse interposée, Macky Sall a ainsi convoqué les responsables du parti actuellement en vacances à Dakar. La réunion s'est déroulée au domicile de son ami et conseiller, Malick Guèye, aux Almadies. Elle a duré environ deux heures, selon nos informations.

Le Président a d'abord tenu son discours introductif.

Mais, le moins que l'on puisse dire, c'est que Macky SALL n'a pas pris fait et cause pour un camp ou pour un autre. Il a coupé la poire en deux.

A l'endroit du coordonnateur Hamet SARR (qui n'était pas dans la salle, car se trouvant à Paris), il a estimé qu'il a « commis une erreur » en précipitant la formation d'un bureau sans concertation avec tout le monde. Mais, il a aussi reproché à ses détracteurs d'avoir « commis l'erreur » de s'épancher dans la presse, au lieu de chercher à résoudre le problème en interne.

Macky SALL a ensuite appelé ses camarades à l'unité et au sens de la responsabilité, laissant entendre que le moment n'est pas crêpage de chignon, à six mois de la présidentielle.

Après son intervention, la parole a été donnée à la salle. Selon nos informations, environ dix personnes se sont exprimées sur la situation du part APR en France. Quasiment toutes les interventions étaient à charge contre le coordonnateur Hameth SARR, nous souffle un participant, qui confie que « c'est une seule personne qui a parlé en bien en faveur de Hameth ».

En tout état de cause, il n'est pas sûr et certain que ce « décret » de Macky Sall puisse garantir une cohabitation paisible entre Hameth SARR et son clan et celui des contestataires.

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV