Tollé en Tanzanie : le président gracie deux célèbres violeurs d'enfants...au moment où un appel est lancé pour l'arrestation des élèves enceintes

Afrique Connection | 14 / 12 / 2017 à 11:42

Tollé en Tanzanie où le président John Magufuli a gracié deux violeurs d'enfants le week-end dernier, au moment même où un appel venait d'être lancé par son pour l'arrestation des élèves enceintes.

Les deux violeurs graciés ne sont pas n'importe qui. Ils sont très célèbres en Tanzanie. Il s'agit du chanteur Nguzu Viking, connu sous le nom de Babu Seya, et son fils, Johnson Ngazu, connu sous le nom de Papii Kocha. Ils ont passé 13 ans prison. Ils ont été condamnés en 2003 pour avoir violé des élèves de l'école primaire de Mashujaa, dans le district de Kinondoni à Dar es-Salaam la capitale. Leurs victimes étaient âgés de six à huit ans, à l'époque des faits. Les deux hommes ont été graciés par le président John Magufuli en marge de la célébration de l'indépendance de la Tanzanie. Cette décision du président a déclenché un énorme tollé dans le pays. Pour les défenseurs des droits de l'homme, cités par Theguardian, ce n'est ni plus ni moins une façon de "promouvoir une culture de violations des droits de l'homme".

Quelques jours plus tôt, un commissaire régional avait appelé à l'arrestation de tous les élèves enceintes. Cette mesure viserait à contraindre les filles à dénoncer et témoigner contre les hommes qui les ont mis enceintes.

Plus tôt dans l'année, une autre décision présidentielle avait interdit l'admission des filles enceintes de l'école. Yahiya TRAORE, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV