Sur les routes de campagne

Sabotage de la présidentielle : Les Sages du Pastef désapprouvent le "sage" Wade

Afrique Connection | 15 / 02 / 2019 à 06:50

« Nous sommes une coalition et nous avons notre opinion et notre vision des choses. Le vote n’est qu’une formalité. Il s’agit de mettre le bulletin de son choix dans l’urne ». Des propos de Alla Kane, responsable des sages du Pastef.

 

Ils ne parlent pas le même langage que Me Abdoulaye Wade par rapport au boycott des élections. Les sages n’entendent pas d’une bonne oreille les appels du Pape du Sopi, en marge d’une conférence de presse. Selon Alla Kane, la coalition SonkoPrésident a réussi l’étape du parrainage et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il a fait une invite aux citoyens sénégalais à remplir leurs devoirs citoyens. « Tous doivent se mobiliser et aller voter le 24 février dans la paix. Pour chaque chose, il faut essayer d’appréhender l’essence et situer le bénéfice », avance-t-il.

Par sa voix, les sages veulent participer à la redynamisation de la bonne gouvernance au Sénégal par l’élection de leur candidat. Le modus operandi est d’aller « voir tous les sages pour lancer un appel à la paix ». Cela n’a pas été le seul point de cette conférence. L’affaire des 94 milliards a été à l’ordre du jour. Alla Kane dénonce l’instrumentalisation de cette affaire contre Ousmane Sonko en cette période de campagne électorale. « Ce n’est pas normal qu’on soit en période électorale et qu’on veuille auditionner Sonko sur l’affaire des 94 milliards. Sur cette affaire, Sonko n’a fait qu’éclairer la lanterne des Sénégalais », dit-il. Il avance que leur candidat a déjà saisi les autorités compétentes, mais on veut l’intimer l’ordre de revenir en cette période de campagne. Pour lui, le pays doit rendre hommage à Sonko. Avec emedias 

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV