Sénégal

La BOAD accorde un prêt additionnel de 10 milliards f CFA au Port autonome de Dakar

Afrique Connection | 16 / 02 / 2014 à 09:13

Le Port de Dakar a signé ce lundi une convention de prêt avec la BOAD (Banque ouest-africaine de développement) d’un montant de 10 milliards de f CFA pour le financement d’investissements d’extension et de modernisation connexes. Une grosse opération visant à "hubgrader" l’activité portuaire après sa notation BBB+ attribuée par Wara (West African Rating Agency).

Soumis à une grosse tempête médiatique ces derniers mois, suite à l’attribution des terminaux vraquier et roulier aux groupes français, le Port autonome de Dakar relifte son image auprès des institutions bancaires. Sa notation BBB+ attribuée par l’agence de notation Wara, il y a quelques jours, est un signe de confiance et d’attractivité auprès des marchés financiers régionaux et internationaux. Le Port de Dakar, classé derrière des ports secs comme celui du Niger et du Burkina, pourra désormais émettre des emprunts obligataires sur les grandes places financières pour financer ses ambitieux projets d’extension et de modernisation autour de la plateforme portuaire. Ce prêt additionnel estimé à 10 milliards de f CFA octroyé par le guichet de la BOAD, dont le président Christian Adevalandé était à Dakar pour la signature de la convention ce lundi 10 février 2014, va permettre aux autorités portuaires sénégalaises de financer des investissements connexes, entre autres le complément du chenal de dragage du port avec un rajout supplémentaire de 2 mètres sur les 11 déjà disponibles. 

Mais le hic, le taux du prêt, sa garantie et sa durée n’ont pas été précisés par la direction du Port autonome de Dakar. L’identité du chef arrangeur n’a pas été pour l’instant dévoilée, sans doute que la BOAD est en même temps bailleur et arrangeur.

Après sa première émission obligataire intervenue en 2004 d’un montant de 30 milliards de f CFA (1 euro = 655 f CFA), le Port autonome de Dakar avait lancé sur le marché de l’Uemoa sa deuxième opération d’emprunt obligataire en 2010 d’un montant global de 10 milliards de f CFA. Via un appel public à l’épargne en vue de l'obtention de financement de son second programme d’investissement. Cet emprunt obligataire dont la souscription avait pris effet du 20 mai au 20 juin 2010 est garanti à hauteur de 100% par la BOAD. La valeur nominale des acquisitions des titres est de 10 000 de f CFA (soit 15 euros) avec un taux d’intérêt annuel atteignant 7% brut sur une période de 7 ans.

lesafriques.com

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV