drame

Zimbabwe: 23 mineurs illégaux présumés morts au fond d'une mine d'or inondée

Afrique Connection | 16 / 02 / 2019 à 10:13

Une vingtaine de mineurs illégaux étaient prisonniers et présumés morts jeudi au fond de deux puits de mine d'or désaffectés du centre du Zimbabwe, inondés après de violents orages, ont déclaré des responsables.

 

« Les chances de retrouver des survivants sont très faibles », a déclaré un administrateur local, Fortunate Muzulu, cité par le quotidien d'État The Herald.

Ces deux puits se situent dans la ville de Kadoma, au sud de la capitale zimbabwéenne Harare.

« Nous avons appris qu'au moins 23 personnes sont coincées dans les galeries, inondées après la rupture d'un barrage suite au violentes pluies de mardi soir », a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie RioZim, Wilson Gwatiringa. 

« Une de deux mines est à nous mais n'est plus en service, nous offrons notre aide (aux secours) pour des raisons humanitaires », a ajouté M. Gwatiringa.

L'autre mine est la propriété d'un particulier.

« Les mineurs illégaux entrent dans les puits la nuit pour tromper les propriétaires et ils en ressortent tôt le matin », a commenté M. Muzulu.

La police n'a pas confirmé l'accident.

Le Zimbabwe abrite de nombreux minerais dans son sous-sol, dont du platine, des diamants, de l'or, du charbon ou du cuivre. afp

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV