réactions

Compilation: le jour où Tanor a mis toute la classe politique d'accord

Afrique Connection | 16 / 07 / 2019 à 07:45

De Macky Sall à Karim Wade, en passant par Moustapha Niasse, Idrissa Seck, Madické Niang... toute la classe politique s'est précipitée pour rendre hommage à Ousmane Tanor Dieng disparu ce lundi en France. Pour une fois, toute cette classe politique tire dans le même sens. Afrique Connection vous sélectionne les principales réactions.

Macky Sall

"Le Sénégal vient (…) de perdre un homme d’Etat d’une dimension exceptionnelle, un digne fils de la République dont le parcours constitue un exemple d’abnégation et un modèle d’engagement patriotique", affirme-t-il dans un message de condoléances adressé à ses compatriotes.

"Avec la disparition du président Ousmane Tanor Dieng, le président Macky Sall, la coalition Benno Bokk Yaakaar, le Parti socialiste et la République viennent de perdre un allié éminent et loyal, un grand militant du Sénégal, et la République un de ses plus grands serviteurs"

Moustapha Niasse

’’Nous rendons grâce à Dieu, nous prions pour que Dieu l’accueille au paradis. En politique et au-delà, tout le monde peut témoigner qu’Ousmane Tanor Dieng était un patriote sincère dans son engagement. Il assumait ses responsabilités et ses convictions"

Idrissa Seck

"Je suis extrêmement ému. J'ai perdu un grand frère et un ami. Ce ne sont pas des témoignages de circonstance puisque j'ai vécu 
toutes les configurations politiques avec lui. Il était d'une discrétion presque timide. Un grand homme d'Etat, un grand diplomate. Un homme pétri de valeurs qui mettait le Sénégal au dessus de tout."

Madické Niang

"De Tanor, je retiendrai aussi une armoire à secret, une tombe des secrets étatiques et pas des moindres. Ayant, intégré très tôt l’administration puis le gouvernement, il a été un moment de sa vie au cœur de l’État. Mais, en homme d’Etat accompli, il a toujours su garder dans son tréfonds ces socles de la République.

Au nom du devoir de réserve, il les aura gardés jusqu’au bout, sans faillir et jamais un seul d’entre eux n’a pu échapper à son mutisme légendaire. 

D’Ousmane Tanor Dieng, j’ai toujours été impressionné par la stature d’homme d’Etat."

A lire aussi: Les révélations d'Aissata Tall Sall sur le comportement de Ousmane Tanor Dieng le jour où Abdou Diouf et le Ps ont perdu le pouvoir
Mankeur Ndiaye

"Ousmane Tanor Dieng est un homme courtois, d’une courtoisie exquise, qui a le sens des choses et des êtres. Homme d’Etat parfait, diplomate de carrière émérite, professionnel d’une intelligence politique et sociale rare, Tanor a marqué la vie politique sénégalaise ce dernier quart de siècle. Le Président Senghor vers la fin des années 70 cherchait un Conseiller diplomatique «qui sache écrire» pour reprendre les propres mots du Poète-Président et Tanor lui a été proposé. De 1978 à son départ volontaire du pouvoir, Senghor l’avait à ses côtés et le Président Abdou Diouf le reconduisit dans ses fonctions. De fil en aiguille il fit son petit bonhomme de chemin en occupant les plus hautes fonctions administratives à la Présidence de la République et en se laissant happé par la politique il deviendra en 1996 le Premier Secrétaire du Parti Socialiste et vice président Afrique de l’Internationale Socialiste (...)

Tanor m’a fait l’amitié de m’appeler à deux reprises à Bangui pour me féliciter et m’encourager dans mes nouvelles fonctions de Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (Minusca). Il me rappelait avec beaucoup de fierté- car c’est un homme bon qui tenait beaucoup à la Carrière - que j’étais le premier diplomate de carrière à être chef d’une mission de maintien de la paix des Nations Unies..."

Abdoulaye Bathily

"Une personnalité remarquable de la vie politique nationale. J’ai cheminé avec lui notamment à partir de 2004, dans les luttes de l’opposition dans le cadre du CPC-G10-LD, Benno Siggil  Sénégal et l’extraordinaire Mouvement des Assises Nationales qui avait ouvert des perspectives d’une Alternative féconde pour notre pays.

Durant cette période de combat, au-delà du Parti Socialiste qu’il représentait et moi de la Ligue Démocratique, nous avons tissé des relations réciproques d’affection fraternelle."

Soumeymane Ndéné Ndiaye

"Tanor était réputé républicain, poli, courtois même s’il n’avait pas que des amis dans le landerneau politique sénégalais.
Moi, je l’appréciais et c’était réciproque. Ousmane avait des qualités rares chez les hommes et femmes de sa génération, la courtoisie, l’urbanité qui frisait le flegme et surtout l’élégance dans le port vestimentaire et dans le discours.
Je n’ai pas connaissance d’un débordement quelconque qu’on a pu lui imputer dans son langage ou dans son comportement en public ou en privé."

Karim Wade

«En dépit de nos divergences politiques, j’ai pu, personnellement apprécier, à chacune de nos rencontres, son dévouement remarquable au service public qu’il a loyalement servi jusqu’à son dernier souffle. Je garderai de lui le souvenir d’un homme courtois, humble mais intransigeant dans la défense de ses convictions socialistes» 

Abdoulaye Baldé

"OTD fut pour moi un patron d'une grande générosité , un maître qui a participé de façon décisive à ma formation professionnelle et universitaire..Ministre d'Etat ministre des services et affaires présidentielles j'ai appris alors jeune commissaire chargé de mission du président Abdou DIOUF ses côtés la gestion quotidienne des affaires de la République..

Il aura participé à ma formation d'homme d'Etat et de fonctionnaire dévoué et respectueux de la déontologie administrative....Même dans l'opposition il a suivi de près mon ascension professionnelle et politique et ne manquait jamais de dire à ses amis et proches la fierté qui l'animait d'avoir participé a ma formation..Il fut pour ces dernières décennies un acteur de premier plan de la construction de notre histoire politique et administrative.

Foncttionnaire , diplomate émérite il aura marqué plusieurs générations d'administrateurs de ces 30 dernières années..OTD aimait beaucoup son pays ..sportif accompli il fut aussi un grand supporter de l'équipe nationale de football..Avec sa disparition le Sénégal perd un digne fils, un homme qui aura marqué de son empreinte l'histoire politique récente de notre pays..."

Barthélémy Diaz

"Ousmane Tanor Dieng était un père pour moi. Il m’a encadré en politique. C’est un homme d’Etat, un leader politique. Que Dieu l’accueil dans son paradis céleste"

Ousmane Ngom

"Avec sa discrétion, sa loyauté et sa rigueur légendaires, Ousmane Tanor Dieng a réussi à maintenir à flot le Parti socialiste, après la perte du pouvoir malgré les secousses telluriques qui l’ont traversées.
C’est aussi grâce à cette intelligence politique qu’Ousmane Tanor Dieng a mené son alliance avec le Président Macky Sall, dans une loyauté absolue, qui a ramené le Parti socialiste au pouvoir après douze ans de traversée du désert.
Tanor était aussi un bon père de famille et bon musulman imbu des valeurs humanistes héritées de l’école de Senghor."

Alioune Badara Cissé

Et Tanor qui s’en va
A tous petits pas
Le Sénégal qui s’esseule
Le voyant en linceul
Il retrouve la vérité
Revêtu de sa dignité
Car sa vie fut utile
Et sa mort, pas futile
Elle doit servir à la Paix
Entre Abdou Le Second
Et Ababacar Le Fécond
Pour un Parti encore plus fort
Qui se doit d’émerger du décor .
Et Tanor qui s’en va
A tous petits pas ...
A vous veuves et chères sœurs
Prière sécher vos pleurs
Et lui rendre son sourire
Car il a souhaité vous dire
En nous quittant ce matin
Qu’il vous voue un amour sans fin.
Au Président qui en fit un confident
Vos échanges aux confluents
Très peu audibles de la troupe
Invisibles même à la loupe
Dormiront au fond des océans .
Alors, levons la séance de céans !
Que la terre d’ici lui soit légère
Et que se taisent les mégères
Et que nous lui rendions son silence
Derrière son sommeil imperturbable
Conforme au caractère de l’homme
Dont la vie s’écrira en maints tomes.
Va Grand bi , rejoins ton Seigneur
Il saura te préserver de tout malheur
Qu’il te pardonne et t’absolve
Que nos différences , tu résolves
Vas y Grand bi , le buste bien droit
Il reconnaîtra les siens dans leur foi
Et que de ta demeure éternelle
Jaillisse l’encens Majorelle
des douces essences de Firdawsi
Où tu retrouveras ton coin paradis

Réactions parues dans la presse et compilées par Afrique Connection

Top 10 + Populaires