sur la route de la présidentielle sénégalaise

Banlieue de Dakar: Un vaste plan de guérilla des jeunes de l'opposition éventé

Afrique Connection | 17 / 01 / 2019 à 11:07

Depuis la publication de la liste provisoire des candidats à la présidentielle et la disqualification de Karim Wade et Khalfa Sall, les tensions pré-électorales montent crescendo. Chez les jeunes de certains candidats recalés, la pilule a du mal à passer. Du coup, ils ont entrepris de casser tout sur leur passage.

Et d’après notre confrère Les Echos, la police a éventé un vaste plan de guérilla des jeunes de l'opposition. « La banlieue dakaroise a failli s'embraser, puis sombrer dans une violence inouie durant la nuit du lundi 14 au mardi 15 janvier 2019, vers 1h du matin », rapporte notre confrère. Qui précise que des jeunes de l'opposition, organisés en bandes, avaient tenté d'exécuter une vaste opération, savamment concoctée, de saccage et de mise à feu des édifices publics des communes de Yeumbeul (Nord et Sud).

Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que les limiers de la localité étaient au courant de tout. Pour parer à toute éventualité, la police avait en effet décidé de pister les jeunes opposants et de les prendre en filature. Les limiers avaient réussi à infiltrer les jeunes.

Leur plan sera mis en échec lorsque vers 1h du matin des jeunes déboulent d'une rue, scandant le nom de Malick Gakou et des slogans hostiles à Macky Sall.

Deux talibés et militants de Beus du Niak de Jamil Sy seront arrêtés, ainsi qu'un prof d'anglais.

Mamadou Hane, Afrique Conection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV