Zimbabwe : Joice Mujuru, l’ancienne vice-présidente de Mugabe, fonde son propre parti

Afrique Connection | 17 / 02 / 2016 à 10:47

capture-decran-2016-02-17-a-144602-592x296.png

Joice Mujuru (à gauche) et Robert Mugabe (à droite) à un metting du parti ZANU-PF, le 24 octobe 2014, à Harare au Zimbabwe © AFP

Affaiblie au sein du ZANU-PF (parti au pouvoir) depuis fin 2014, l'ex vice-présidente de Robert Mugabe qui a fêté ses 92 ans dimanche a annoncé ce mercredi la formation d'un nouveau parti.

Son nouveau parti s’appelle « People First » (Le peuple d’abord), a déclaré à l’AFP par téléphone Joyce Mujuru, sans donner plus de détail, ce 17 février. « Ce n’est pas nous qui conduisons le peuple, mais le peuple qui se conduit lui-même » a-t-elle simplement indiqué.

La veuve de Solomon Mujuru, chef historique de l’armée du Zimbabwe, décédé dans l’incendie de sa maison le 16 août 2011, avait accédé à la vice-présidence en 2004 après avoir occupé divers portefeuilles ministériels depuis l’indépendance du pays.

Démise de ses fonctions en 2014

Présentée d’abord comme probable héritière de Robert Mugabe, l’ex-combattante de l’armée de libération nationale avait été accusée de corruption et complot alors qu’elle était toujours en poste.

Cible de violentes attaques de la part de l’épouse du président Grace Mugabe, de plus en plus influente au sein du ZANU-PF, Joice Mujuru avait été démise de ses fonctions le 9 décembre 2014.

Jeune Afrique avec AFP

Afrique Connection TV