Son amour fou pour deux sénégalaises lui a mis dans un pétrin, à 81 ans

L'ancien Maire de Longuyon avait détourné 69000 eur pour financer ses maîtresses sénégalaises et s'éclater avec elles au Maroc, il écope de 6 mois de prison ferme

Afrique Connection | 17 / 10 / 2018 à 08:50

Ce n'est sans doute pas cette triste fin dont avait rêvé Pierre Mersch, aujourd'hui âgé de 81 ans. L'ancien maire de Longuyon, une ville française située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région du Grand Est (anciennement Région Lorraine), était jugé mardi par le tribunal correctionnel du Val de Briey pour des faits de détournement de deniers publics.

« L’ancienne figure politique du Pays-Haut a donc été reconnue coupable d’avoir détourné, entre 2009 et 2014, plus de 660 000 € au détriment de la Ville de Longuyon et de l’interco du Longuyonnais dont il était également le président. L’ancien conseiller général a aussi abusé de la confiance de six entreprises et deux associations, pour un montant total de 26 500 € sur cinq ans », rapporte notre confrère La République Lorrain dans son compte rendu d'audience.

On apprend lors de son jugement que des traces de l'argent détourné par le maire qui a régné sur sa commune pendant 37 ans avaient été retrouvés au...Sénégal.

« Pierre Mersch faisait voter des subventions (aux deux collectivités) et sollicitait des dons (aux entreprises et associations) pour des aides humanitaires au Sénégal. L’argent, qui transitait par les comptes du prévenu, partait bien sur la côte ouest de l’Afrique mais atterrissait principalement dans les poches de trois personnes qui, visiblement, n’étaient pas habitées par une âme charitable. Deux des bénéficiaires étaient des jeunes femmes dont l’ex-élu aurait voulu s’attirer les faveurs », précise la source.

« Il finançait deux de ses maîtresses », ajoute t-elle, citant Maxime Tebaa, le substitut du procureur.

Il se rendait « 2 à 3 fois par an » au Sénégal pour voir ses maîtresses  

 

L'une de ces deux maîtresses est mannequin, et l'autre propriétaire d'un salon de cosmétiques à Dakar.

Selon notre confrère France Bleu, citant une source judiciaire, Pierre Mersch avait l'habitude de se rendre au Sénégal « 2 à 3 fois par an ». Mais pas que. Il aurait même été aperçu à Casablanca au Maroc en compagnie des deux charmantes Sénégalaises... pour faire des achats.

Comment a t-il fait connaissance avec ces deux Sénégalaises? L'histoire ne le dit pas. Toujours est-il qu'il devait être fou d'elles. A ce titre, les mauvais langues diront qu'elles ont...marabouté  Monsieur Le Maire. 

En tout cas, escapades avec les deux Sénégalaises ont aujourd'hui mis le Maire dans un pétrin. Verdict: six mois de prison ferme et de 18 autres avec sursis. Il est aussi frappé de 10 ans d’inéligibilité.

Pierre Mersch devra également verser 26 500 € de dommages et intérêts à huit parties civiles, à savoir six entreprises et deux associations qui ont été grugées par l'ex-Maire.

Cheikh SARR, Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV