TOUS DEVANT L'AMBASSADE DE LIBYE CE SAMEDI À 14H POUR S'INDIGNER CONTRE L'INTOLÉRABLE

Afrique Connection | 17 / 11 / 2017 à 07:56

Depuis la divulgation par CNN d'un reportage montrant une vente aux enchères de migrants noirs en Libye, les réactions d'indignation se multiplient notamment dans la diaspora. À Paris, ces indignations vont passées du virtuel (réseaux sociaux) au concret, avec l'organisation d'une manifestation devant l'ambassade de Libye en France. L'appel a été lancé par un collectif contre l'esclavage, qui a été créé de façon spontanée. Afrique Connection

 

Voici le manifeste du collectif 

COLLECTIF CONTRE L’ESCLAVAGE ET LES CAMPS DE CONCENTRATION EN LIBYE (CECCL)

Mail - stopesclavagelibye@gmail.com

Le collectif contre l'esclavage et les camps de concentration en Libye a été créé en réaction au scandale. Effectivement, les images de ventes d'esclaves noirs Africains en Libye, qui circulent en ce moment sur les réseaux sociaux, n'ont fait que révéler au monde (enfin), le sort de ces expatriés de circonstances dans le monde Arabe depuis le VIIème siècle. Il s'agit aujourd'hui de se mobiliser pour agir contrairement contre ce fléau dont découlent:

L'esclavage et la vente de noirs Africains en Libye
La détention de ces populations dans des camps de concentration en Libye
La torture d'Africains subsahariens en Libye
Les viols de femmes Africaines en Libye
Les meurtres d'enfants Africains en Libye

La marchandisation de ces personnes et l'humiliation qu'elles subissent du fait de ces actes abominables ne doivent plus subsister, à l'heure où la technologie nous connecte plus que jamais à l'autre et donc au sort de nos semblables. il convient également de rappeler que:

En finançant la Libye pour enrayer l'émigration des jeunes Africains, l'U.E se rend complice de crime contre l'humanité
Par son silence permanent, l'U.A est complice de crime contre l'humanité

À  (re)voir également:  Le coup de gueule de Claudy Siar sur la vente aux enchères de migrants noirs en Libye

Article 4 de la Déclaration des droits de l’homme:

NUL NE SERA TENU EN ESCLAVAGE, NI EN SERVITUDE. L’ESCLAVAGE ET LA TRAITE DES ESCLAVES SONT INTERDITS SOUS TOUTES SES FORMES.

Dans son article 1er de la Loi relative à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité;

LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RECONNAÎT QUE LA TRAITE NÉGRIÈRE ET L’ESCLAVAGE CONSTITUENT DES CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ.

NOUS APPELONS CHACUN A PRENDRE SES RESPONSABILITÉS EN JOIGNANT LA MOBILISATION CE SAMEDI 18 NOVEMBRE. RENDEZ-VOUS A :

14h00
AMBASSADE DE LIBYE
6-8 RUE CHASSELOUP-LAUBAT
75015 PARIS

Si vous n'êtes pas à Paris ce week-end,mobilisez-vous devant les ambassades ou annexes de vos villes et pays.

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV