triste destin

Il avait survécu aux attentats du 11 septembre, il se fait tuer dans une attaque terroriste au Kenya 18 ans plus tard

Afrique Connection | 18 / 01 / 2019 à 05:47

C'est son destin. Il était donc écrit que l'Américain Jason Spindler allait mourir dans un attentat terroriste.

Il avait survécu aux attentats du 11 septembre 2001. Mais, 18 ans plus tard, il est encore là au mauvais moment.  Il figure parmi les 14 victimes de l'attaque d'un complexe hôtolier à Nairobi revendiquée par les islamistes radicaux somaliens shebab. 

"C'est le coeur lourd que je dois signaler que mon frère, Jason Spindler, est mort ce matin dans l'attaque terroriste de Nairobi", a notamment écrit Jonathan Spindler sur sa page Facebook. "Jason avait survécu au 11-Septembre et était un battant. Je suis sûr qu'il leur en a fait voir!", a-t-il ajouté. 

Jason Spindler, diplômé en droit de la New York University et ancien du programme de bénévolat du Peace Corps, travaillait à l'époque pour la société d'investissement Salomon Smith Barney. La compagnie avait son siège dans les tours du World Trade Center, qui se sont effondrées après avoir été percutées par deux avions détournés par des jihadistes, les attentats les plus sanglants qu'aient jamais connus les États-Unis, avec près de 3 000 morts. 

Jason Spindler était notamment engagée au Kenya dans un projet d'électrification via des systèmes de mini-réseaux adaptés aux régions reculées, pour le compte de la société d'investissement I-Dev qu'il avait co-fondée à San Francisco.  Triste destin.

Afrique Connection

 

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV