La presse guinéenne en deuil

La mort tragique du célèbre journaliste Abdoulaye Bah qui était en reportage...son dernier post était prémonitoire

Afrique Connection | 18 / 06 / 2018 à 10:58

Il était l'un des journalistes les plus talentueux de sa génération. Abdoulaye Bah, journaliste au célèbre site d'informations Guinéenews, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi des suites d'un accident de la circulation. Il avait été percuté la nuit d'avant par un véhicule alors qu'il était en plein reportage.

Son dernier post sur Facebook, comme une prémonition 

Depuis l'annonce de son accident et son coma, les messages de soutiens ont inondé les réseaux sociaux guinéens. L'annonce de sa mort a plongé tout ce beau monde dans la consternation. Il faut dire que le jeune homme était très populaire à travers ses analyses, chroniques-fictions et autres billets.

Ironie du sort, le dernier post de journaliste très actif sur Facebook était prémonitoire. Le 17 juin, à 03h04 du matin, Abdoulaye Bah avait relayé sur son statut cette conversation wassap avec sa femme. Une prémonition! Il sera heurté par une voiture dans les minutes qui suivent ce partage, avant de rendre l'âme quelques heures plus tard. 

Alpha Condé promet de sévir contre les chauffards

Quelques heures avant son décès, le Président guinéen Alpha Condé, en compagnie de ministres de son gouvernement, était allé au chevet d'Abdoulaye Bah et de Koria Abou Kourouma d’Espace TV (également blessé dans le même accident), à à l’hôpital Sino-guinéen.

«Son état est grave, mais le médecin va faire ce qui est de son possible. On ne peut évacuer quelqu’un quand son état est comme ça. Laissons les médecins travailler. On va sérieusement sanctionner. On ne peut laisser les jeunes boire de l’alcool et faire des courses automobiles en ville et blesser des gens qui sont en train de travailler. On va appliquer de façon très sévère pour que les gens sachent qu’on ne peut plus accepter que de gens se saoulent et qu’ils blessent des gens gravement», avait alors déclaré Alpha Condé sur un ton menaçant faisant allusion aux nombreux accidents de la circulation à Conakry causés par des chauffards.

Dans tous les cas, avec la disparition d'Abdoulaye Bah, ce n'est pas que Guinée-news qui a perdu mais c'est toute la presse guinéenne.

Afrique Connection présente ses condoléances à la famille éplorée et à la presse guinéenne.

Afrique Connection

Top 10 + Populaires

Afrique Connection TV